Pierre Vincent (Asvel)
Pierre Vincent (Asvel) donne ses consignes au temps mort | PHOTOPQR/LE PROGRES

Strasbourg perd du terrain à l'ASVEL

Publié le , modifié le

Strasbourg a perdu du terrain par rapport à ses coleaders de ProA, Gravelines et Chalon, en s'inclinant sur la parquet de Villeurbanne (84-81) lundi dans le match de clôture de la 26e journée. Avec ce succès, l'ASVEL assure quasiment sa place en play-offs et lorgne même vers une des quatre premières places préférentielles, qui permettent de recevoir deux fois lors des quarts de finale.

Comme on s'y attendait, entre deux formations qui affichent des ambitions pour la suite, et qui n'entendent rien céder pour se mettre dans les dispositions les plus favorables à l'approche des play-offs, cette rencontre fut très serrée et indécise jusqu'au bout.

Deuxième meilleure défense du Championnat, Strasbourg a peiné pour contenir l'attaque villeurbannaise, emmenée par un excellent Tim Abromaitis (18 points,
6 rebonds), très en vue en l'absence d'Amara Sy. Pourtant les Alsaciens n'ont jamais été vraiment largués, parvenant à rester dans le sillage de l'ASVEL grâce à l'intérieur Alexis Ajinca (19 pts), Jeff Greer (19 pts) et Ricardo Greer (14 pts), en ne comptant que cinq points de retard à la pause. Mais ils n'ont jamais semblé en mesure de renverser le rythme de la rencontre même s'ils ont eu la balle d'égalisation à la dernière seconde, mais  Ajinça a raté son tir à trois points. 

Malgré cette petite frayeur en toute fin de partie, l'ASVEL a le plus souvent fait la course en tête, grâce à son intensité défensive, qui a provoqué de multiples pertes de balle (16) dans les rangs strasbourgeois. Villeurbanne a aussi pu compter sur Edwin Jackson (18 pts) et Nsonwu-amadi (14 pts) et précieux aux rebonds pour tenir sa victoire.