Strasbourg basket
La joie des Strasbourgeois | CITIZENSIDE / Elyxandro Cegarra / citizenside

Strasbourg fait un grand pas vers le titre

Publié le , modifié le

Déjà vainqueurs, samedi dernier, lors du premier match de la finale de ProA, les Strasbourgeois ont réalisé le break, ce lundi, à domicile, face à Villeurbanne. Les hommes de Vincent Collet se sont imposés 73 à 61 et font ainsi un grand pas vers la victoire finale (2-0). Un des principaux artisans du succès de la SIG a été Rodrigue Beaubois, auteur de 20 points. Les deux équipes se retrouveront jeudi prochain, sur le parquet lyonnais, pour une 3e rencontre qui, en cas de 3e succès de rang, pourrait sacrer les Alsaciens dont le dernier titre remonte à 2005.

Après la victoire de samedi, les Strasbourgeois pensaient sans doute être sur de bons rails. Mais l’histoire leur a appris à rester prudents. Et pour cause : lors des trois dernières finales de ProA, la SIG a échoué, même quand elle avait remporté son premier match. Ce lundi, face à leur public, les hommes de Collet n’ont pas tremblé et se sont offert un précieux second succès face à des joueurs de Villeurbanne qui n’ont jamais mené au tableau d’affichage.

Si le premier quart-temps a été relativement accroché (19-14), le suivant a permis aux locaux de regagner les vestiaires avec pas moins de 15 moins d’avance sur leurs adversaires du soir (41-26). Malmenées, les troupes de JD Jackson n’ont pas réussi à élever leur niveau de jeu après la pause et ont logiquement fini par s’incliner avec un écart de 22 points (73-61).

L’addition est sévère mais, comme au match précédent, certains joueurs se sont montrés un peu décevants. A l’instar de David Lighty (10 points) et Charles Kahudi (8 points). En face, Strasbourg s’est largement appuyé sur un solide Rodrigue Beaubois, auteur de 20 points. Il a été épaulé dans sa tâche par Jérémy Leloup (12 points) et Kyle Weems (11 points).

Fort de ce succès, Strasbourg prend un sérieux avantage psychologique avant le 3e match qui se jouera jeudi soir sur le parquet de l’ASVEL. Un match décisif car, en cas de nouveau succès, la SIG décrochera enfin la victoire qu’elle espère tant depuis 2005.

Déclarations

Nicolas Lang (ailier de Villeurbanne, au micro de MCS): "Cette défaite est grave dans la manière. Certains disent que l'ASVEL défend dur mais là, c'est complètement l'inverse. On n'a pas fait le boulot sur les deux premiers matches. On a coutume de dire qu'une série ne commence qu'avec une victoire à l'extérieur: on n'a pas su le faire. A nous de nous rattraper à domicile."

Louis Campbell (meneur de Strasbourg, au micro de MCS): "Ça a été un long processus, ça fait 4 ans que je suis là... On y est presque. Je ne sais pas ce que c'est de remporter un titre, je n'en ai jamais gagné. Ce troisième match (jeudi à Villeurbanne, NDLR) sera une véritable guerre. Ils n'ont rien à perdre, ils ont même tout à gagner. Ils voudront remporter les deux prochains matches. Ce sera une rencontre aussi physique qu'émotionnelle. Nous, nous allons faire ce que nous savons faire et nous appuyer sur notre esprit d'équipe."

Isabelle Trancoën

Championnat de France de basket - Jeep Elite