Strasbourg Nancy Campbell 052014
Louis Campbell (Strasbourg) à la baguette | PHOTOPQR/L'ALSACE

Strasbourg en finale de Pro A

Publié le , modifié le

L'avantage du terrain a payé. Dans sa salle, Strasbourg s'est qualifié pour sa 2e finale de Pro A consécutive. Dans le cinquième match décisif, les Alsaciens ont dominé Nancy 70-58 et retrouveront Limoges, vainqueur de Dijon mardi.

Avec l'épopée irrationnelle de Nanterre, on avait presque oublié qu'une série en cinq matches consacre généralement la meilleure équipe de la saison régulière. Après Limoges, tombeur de Dijon 3-2, Strasbourg a lui aussi fait respecter son rang. Le N.1 et le N.2 vont se retrouver pour une finale qui s'annonce déjà intense. A regretter qu'elle ne se joue pas en sept matches comme en NBA. Ce ticket pour la finale, la SIG l'a surtout arraché des mains nancéiennes lors du match 4 grâce à un 20-1 dans le dernier quart-temps qui restera dans les mémoires (57-62, ndlr). Restait à tuer cette "finale de la conférence Est" contre le voisin. Tout sauf une formalité dans ces playoffs. Face aux griffes des shooteurs couguars, Strasbourg a longtemps verrouillé sa zone. Tant pis si Randal Falker se gavait de dans la raquette (21 pts et 16 rebonds). De toute façon, l'intérieur MPV de Pro A était inarrêtable…

La victoire du collectif

Finalement, le Rhénus n'a tremblé qu'une mi-temps dans ce mano-à-mano défensif (38-37). Quand l'adresse de Nancy a fini par se perdre dans un jeu posé stéréotypé (40,54 % aux tirs), la SIG a fait courir le ballon. Le 3e quart-temps (21-11) était celui qui faisait basculer la rencontre (58-46, 30e). En totale confiance, Strasbourg régalait son public. Et tout le monde participait à la fête. Dans le sillage de Bootsy Thonrton (17 pts), chacun y allait de son action d'éclat. Louis Campbell (15 pts) et David Andersen (15 pts) secondaient parfaitement le meilleur scoreur alsacien. En civil sur le banc, Antoine Diot jubilait. Le MVP français n'avait pas fini sa saison. Si son entorse à la cheville guérit vite, il pourra lui aussi apporter sa pierre à l'édifice et laver l'affront de la saison dernière quand Nanterre s'était joué de la SIG. Cette fois, Strasbourg ne prendra pas les Verts de haut. Ceux de Limoges n'avancent pas masqués.

Xavier Richard @littletwitman