Strasbourg joie Leloup Weems
La joie des Strasbourgeois | PHOTOPQR/LE PROGRES

Strasbourg double la mise contre le Mans

Publié le , modifié le

Strasbourg a fait le break face au Mans en s'imposant (80-77) lundi lors du deuxième match des demi-finales de ProA. Les Alsaciens ont signé leur deuxième victoire en deux manches au Rhénus, mais ce fut beaucoup plus difficile que lors du premier affrontement qu'ils avaient largement dominé. Cette fois-ci, la SIG a souffert face à des Manceaux revanchards, et n'a trouvé le salut qu'en toute fin de rencontre. Strasbourg sera qualifié pour la finale en cas de victoire mardi sur le parquet du Mans pour le match 3 de ces demi-finales.

S'ils avaient parfaitement marqué leur territoire lors du premier match en signant un succès significatif (+21), les hommes de Vincent Collet n'ont pas réédité la même performance lors de ce deuxième acte, loin s'en faut. Face à des Manceaux beaucoup plus agressifs et surtout solides défensivement, ils ont du fermement batailler pour être dans le match et comptaient même un point de retard à la pause (36-35). et deux points (59-57) à l'entame du dernier quart-temps, après un période où Le Mans a trouvé la bonne carburation. Les Sarthois ont montré un visage très conquérant et n'ont jamais lâché les Alsaciens du match, même quand ceux-ci ont enchaîné les bonnes séquences dans le sillage de Rodrigue Beaubois, sans aucun doute le joueur le plus décisif sur le parquet, avec 25 points dont un solide 4 sur 6 à trois points.

Les joueurs d'Erman Kunter, grâce notamment à leur intérieur Romeo Travis, très en forme en cette fin de saison (16 points et 11 rebonds). n'ont jamais faibli et ils ont été tout près de surprendre la SIG sans un sursaut de l'équipe alsacienne dans les dernières minutes, parvenant à une meilleure maîtrise du rythme et de la tension, dans une fin de fin match hachée par les temps morts et les fautes, où il fallait garder son sang froid. Surtout, Strasbourg a su rebondir chaque fois qu'il a fallu grâce à sa réussite sur les paniers primés (50%).   

Le Mans a malgré tout livré cette fois une belle opposition et a longtemps cru pouvoir remettre les compteurs à zéro. Certes, avec ce résultat, les Sarthois sont en position très délicate dans ces demi-finales mais sur ce qu'ils ont montrés dans ce deuxième round, avec un peu plus d'intensité et de réussite à longue distance, ils peuvent espérer renverser la tendance à Antarès et pousser les Strasbourgeois jusqu'à une cinquième manche.

Christian Grégoire