Limoges CSP
Les joueurs de Limoges ont chipé l'avantage du terrain | CLAIR Josselin/PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST

Strasbourg bute sur Limoges

Publié le , modifié le

Limoges a réussi le premier "gros coup" de la finale de ProA en allant s'imposer (77-65) samedi sur le parquet de Strasbourg lors du premier match. Le CSP a sans doute pris l'ascendant puisqu'il lui restera à remporter ses deux matches à domicile, dans une salle toujours chauffée à blanc, pour s'assurer du titre. En attendant, les deux équipes se retrouveront lundi, toujours en Alsace, pour la deuxième manche.

Les Limougeauds ont surtout réussi leur début de match, grâce à une belle réussite à 3 points, pour mettre la pression sur des Strasbourgeois qui ont parfois manqué de fil conducteur dans leur jeu, avant de retrouver les gestes justes, et de refaire une partie de leur retard, mais sans remettre en cause la domination globale du collectif de Limoges. 

Retard à l'allumage pour Strasbourg

Une fois encore, comme depuis le début des play-offs, c'est Adrien Moerman, malgré quelques réminiscences d'une entorse, qui a  été le détonateur du CSP, avec 16 points et 9 rebonds, bien soutenu part Nozel Boungou-Colo (15 points dont 4/8 à 3 points et 6 rebonds), Insolente d'adresse dans le premier quart, l'équipe de Limoges a rapidement mis la SIG en difficulté. Après un début de match serré (22-21 pour Strasbourg à la 14e, dernier avantage au score des Alsaciens), les Limougeauds se sont détachés définitivement à partir du milieu du deuxième quart-temps.

Avec un avantage de 12 points à la pause (38-26), le CSP a conservé une marge d'au moins six points grâce à une bonne défense et à 11 paniers à trois points (sur 24 tirs). L'équipe alsacienne a été trop maladroite, y compris son intérieur David Andersen, meilleur marqueur de son équipe avec 16 points, mais un taux de réussite un peu juste (6 sur 14 au tir). La réussite a également fui les Strasbourgeois aux lancers-francs, leur interdisant tout espoir d'un retournement de situation comparable à celui réussi dans le match 4 des demi-finales contre Nancy. 

Le CSP en position idéale

Avec ce succès, Limoges s'est placé en position idéale pour décrocher un dixième titre, le premier depuis 2000. "C'était très important pour nous d'essayer d'arracher un match à l'extérieur et là on l'a fait", a réagi Boungou Colo. Diot a lui reconnu que la SIG avait "grillé un joker". "Il n'y a jamais le droit à l'erreur. Mais c'est une série. On a connu ça avec Nancy, donc à nous de répéter l'histoire. Ca ne va pas être facile, bien au contraire, ils vont vouloir absolument gagner ce deuxième match, à nous de faire le nécessaire".

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite