Strasbourg au top, Villeurbanne dans le flou

Strasbourg au top, Villeurbanne dans le flou

Publié le , modifié le

Strasbourg a continué sa belle série face à Dijon (63-56), alors que Villeurbanne est gagné par le doute après sa nouvelle défaite devant Chalon-sur-Saône (56-64) lors de la quatrième journée de la ProA.

Les Strasbourgeois ont glané leur quatrième succès en autant de matches.  Peu en verve offensivement, ils ont trouvé la parade grâce à leur défense, qui  n'a toujours pas concédé plus de 60 points cette saison. Dijon, qui n'a pas à rougir de cette défaite, est toujours resté dans le  sillage des Alsaciens. Mais la JDA n'a jamais pu vraiment faire douter  Strasbourg, malgré le nouveau très bon match de son meneur Erving Walker (22  points, 6 rebonds, 5 passes décisives).

Villeurbanne avait battu Strasbourg en demi-finale du tournoi de  qualification pour la phase régulière de l'Euroligue, avant d'échouer en finale  face au club russe de Kazan. Mais depuis, les deux équipes ont connu des trajectoires complètement  opposées, les Villeurbannais ayant de toute évidence beaucoup de mal à digérer  cet échec. L'Asvel a concédé face à Chalon sa troisième défaite de la saison et l'état  d'urgence est maintenant déclaré dans le club présidé par Tony Parker, qui vise  le titre en fin d'exercice. Comme depuis le début de saison (63 points de moyenne marqués par match),  les Villeurbannais ont été en grande difficulté offensivement. Les cinq étrangers de l'Asvel ont fini avec un total de 30 points, dont 0  pour David Andersen, et les 20 points d'Edwin Jackson n'ont pas suffi à  compenser ce manque, les pertes de balle (20) coûtant également très cher.

Solide en défense, Chalon est resté en embuscade pendant l'essentiel du  match, avant de doubler des Villeurbannais en manque évident de confiance dans  le quatrième quart-temps. Pape Sy a encore réussi un match extraordinaire (29 pts, dont 21 en  première période) pour Gravelines. Mais le BCM s'est malgré tout incliné sur le  fil à Cholet (74-73). Les Choletais, corrigés sur leur parquet une semaine plus tôt par Nanterre  (88-77), se sont évité un mal de crâne grâce à une ultime pénétration de leur  meneur Paul Delaney. Le duel entre les deux dernières équipes à n'avoir remporté aucun match est  revenu à Châlons-Reims, victorieux à Boulogne-sur-Mer (84-80). Avec ses 26  points et sept rebonds, Mark Payne a été décisif pour les Châlonnais. Bourg-en-Bresse a aussi signé une victoire très importante à Rouen (81-68),  grâce notamment aux 20 points de John Flowers.

AFP