Strasbourg-Limoges, un duel souvent acharné
Antoine Diot à la lutte avec Léo Westermann | PHOTOPQR/L'ALSACE

ProA: Strasbourg-Limoges, finale acte II

Publié le , modifié le

Comme la saison dernière, le dernier round de Pro A mettra aux prises Limoges champion en titre, et Strasbourg finaliste malheureux qui espère prendre sa revanche dans une finale disputée au meilleur des cinq matches, dont le premier a lieu vendredi à Strasbourg, qui aura l'avantage du terrain en cas de cinquième manche, grâce à son statut de premier de la saison régulière. Déjà victorieuse de la Coupe de France et de la Leaders Cup, la SIG peut donc rêver d'un triplé.

De fait, le club alsacien qui a écrasé la phase régulière avec 30 victoires pour seulement 4 défaites, pourrait apparaître comme le grandissime favori face à Limoges, 3e qui a totalisé 22 victoires pour 12 défaites. Mais c'est oublier que Limoges a mené le classement jusqu'à la fin de la  phase aller (14 victoires et 3 défaites), avant de connaître un gros passage à vide fatal à l'entraîneur Jean-Marc Dupraz, remplacé début avril par Philippe Hervé après une cinglante défaite à domicile contre... la SIG (68-87). C'est aussi oublier la finale de l'an dernier, remportée sans contestation  par les Limougeauds (3-0) face à des Alsaciens déjà vaincus par Nanterre (3-1)  en finale la saison précédente.

Strasbourg a les armes pour tenir sur la durée

Les circonstances sont toutefois différentes cette fois-ci et les compteurs sont remis à zéro. L'équipe de Vincent Collet semble cette fois avoir les armes pour tenir la distance, avec un collectif très performant, et des individualités qui peuvent faire la différence comme Antoine Diot. Surtout, les Alsaciens ont affiché une telle solidité mentale qu'on ne les voit pas craquer sur la durée, même s'ils laissent une manche ou deux dans cette série. Attention toutefois au syndrome du doute qui peut habiter les joueurs dans cette troisième finale consécutive après avoir perdu les deux précédentes, surtout s'ils manquent le premier match.   

Ils auront d'ailleurs raison de se méfier car Limoges, en plus d'avoir un titre à défendre, a aussi des atouts à faire valoir, comme son talentueux meneur de jeu Pooh Jeter et surtout l'énorme densité d'Adrien Moerman, MVP de ProA cette saison. L'ailier fort du CSP a été la clé de voûte de son équipe et s'il est dans les meilleures dispositions, il pourrait bien poser quelques problèmes aux Alsaciens, comme il l'a fait d'ailleurs en phase régulière. Toutefois, contrairement à ce que l'on peut voir sur un match sec, l'inconnu reste évidemment de savoir comment, en fin de saison, avec de part et d'autre de la fatigue, des joueurs touchés et une forme d'usure, les deux équipes vont pouvoir enchaîner ainsi des matches à enjeu avec une grosse intensité. Rien n'est donc acquis pour ce qui concerne la tournure des événements et c'est tant mieux pour le suspense.   

Le programme des rencontres de la finale 

Match N.1 (12 juin)
(20h50) Strasbourg - Limoges
   
Match N.2 (14 juin)
(17h00) Strasbourg - Limoges
   
Match N.3 (18 juin)
(20h50) Limoges  - Strasbourg
   
Match N.4 (si nécessaire, 20 juin)
(20h50) Limoges  - Strasbourg
   
 Match N.5 (si nécessaire, 23 juin)
(20h50) Strasbourg - Limoges

Christian Grégoire