Sean Marshall,John Linehan
Le Dijonnais Sean Marshall monte au contre (à d.) | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

ProA: Dijon s'empare du trône

Publié le , modifié le

Profitant de sa victoire étriquée sur Pau-Orthez (66-63), ainsi que des déroutes de Limoges à Paris et de Nanterre à Chalon, Dijon a pris les rênes de la ProA à l'issue de la 14e journée. Tous défaits, Roanne, Cholet, Le Havre et Antibes restent en queue de peloton tandis que Gravelines poursuit sa remontée folle.

Les résultats de la 14e journée de ProA

La ProA ne parvient pas à trouver son roi. Ce vendredi, lors de la 14e et dernière journée avant la trêve, trois des quatre premiers sont tombés face à leurs premiers poursuivants, pensionnaires des huit premiers rangs. Comme Orléans battu plus tôt au Mans, Limoges et Nanterre ont chuté. Et pas pour rire... En déplacement sur le parquet du Paris-Levallois, les Limougeauds ont ramené 33 points dans leur musette. Avec 42 points de débours sur Chalon, les Franciliens sont également repartis les valises pleines. Hôte de Pau-Orthez, seule la JDA Dijon a assumé son rang. Co-leaders avec les trois premiers cités avant cette journée, les Bourguignons profitent de leur succès pour s'asseoir sur le trône de la ProA. Une fois encore, les ouailles de Jean-Louis Borg doivent une fière chandelle à leurs Américains TJ Campbell  (15 pts, 5 pd), Andre Harris (21 pts) et Zach Moss (10 pts, 8 rbds).

Resserement derrière Dijon

Vainqueurs des deux autres grosses têtes, le PL et Chalon sur Saône reviennent à une victoire de leurs victimes du soir. A Coubertin, le club de la capitale a profité des excellentes dispositions de son trio français Albicy (12 pts, 13 pd), Labeyrie (17 pts, 10 rbds), Lang (15 pts) pour faire exploser en vol le leader limousin. Dans la salle des champions de France 2012, les tenants du titre nanterriens n'ont jamais fait le poids. A l'image d'un AJ Slaughter lunaire (28 pts à 10/12 aux tirs dont 5/5 longue distance, 9 pd), le Colisée laissait briller ses plus belles étoiles. Evtimov (23 pts, 5/7 à 3 points), Capela (10 pts, 9 rbds, 3 ctres) ou Tchicamboud (12 pts, 6 pd) se transformaient en cosmonautes. Intouchables. 

Quatre clubs à la traîne

Dans le bas de tableau en revanche, peu de choses ont changé. Si Gravelines semble renaître depuis la bagarre générale à Paris avec une troisième victoire consécutive sur Le Havre, les Normands ainsi que Cholet, Roanne et Antibes restent scotchés aux dernières positions. Dans ce marasme, ce club des quatre ne connaît pas le même destin. Battus sur le fil, les deux derniers n'ont pas à rougir de leurs défaites respectives contre Nancy (66-69) et Strasbourg en prolongations (74-83). Au contraire, Le Havre dans le Nord (65-88) et Cholet en recevant Villeurbanne (59-85) ont pris des éclats. Conséquence, l'entraîneur du CB Jean-Manuel Sousa a été débarqué après cette 7e défaite d'affilée... A noter les retours prolifiques de Yakhouba Diawara (20 pts), Yannick Bokolo (10 pts, 11 pd) et John Holland (13 pts) dans les rangs du BCM. De quoi redonner le sourire au président Devos...

Jerome Carrere