Hilliard (Antibes) face à Green (Limoges)
Taurean Green sous le maillot du CSP Limoges | PHOTOPQR/NICE MATIN

Pro A : Limoges gâche la fête à Antibes

Publié le , modifié le

Pour son retour dans l'élite, Antibes a été battu par Limoges dans sa toute nouvelle salle lors de la 1re journée de Pro A (71-89). Dans un duel qui fleurait bon les années 90, les hommes de Jean-Aimé Toupane ont résisté un peu plus de trois quart-temps avant de craquer dans le final, assommés par l'adresse étoudissante du CSP à trois points (12/19)!

Les Antibois souhaitaient certainement un feu d'artifice pour leur retour en Pro A, 11 ans après leur dernière apparition dans l'élite. En bons visiteurs, les Limougeauds ont exaucé leur voeux. Grâce à un 12/19 exceptionnel longue distance, les hommes de Jean-Marc Dupraz ont fait plier les locaux. Porté par un Adrien Moerman en feu (16 pts, 7 rbds à 4/6 à 3 points), le CSP s'est réveillé après une entame de match compliqué. Performants à l'intérieur, les Sharks n'ont pas suffisamment varié leur jeu pour espérer l'emporter dans leur flambant neuve Azur Arena. Une toute nouvelle enceinte dans laquelle Anthony Hilliard (13 pts) prend ses aises le premier, d'un maître tir primé. Les Provençaux font une moisson de rebonds offensifs (4 en 5 minutes) dans la peinture limousine. Autant de seconde chance pour le duo Blue-Sene (11-6, 5e), bourreau d'une défense verte absente (19-10, 7e).

Les pistoleros du CSP en action

Arrivé de Villeurbanne cet été, Alex Acker (17 pts) sonne la révolte et aligne 7 points pour ramener Limoges dans le match (23-20, 10e). Ce duel entre deux équipes mythiques du Championnat de France tient ses promesses. Dans la foulée de l'arrière américain, JK Edwards (10 pts, 6 rbds), Moerman et Boungo-Colo sortent du bois. Le CSP inflige un 14-2 à son adversaire et reprend les commandes grâce à ses premières banderilles primées. A l'image de Vebobe, l'Olympique d'Antibes se montre brouillon (25-29, 14e). La fin de première période verse dans le combat de pistoleros. O'Bannon a beau s'y mettre côté provençal, Reynolds et Boungo-Colo (16 pts) calme immédiatement ses ardeurs (33-40, 18e). Comme lors de leurs trois affrontements en finale de Pro A (1990, 91, 94), les deux formations se rendent coup pour coup. Avant le passage aux vestiaires, le longiligne Blue remet les locaux dans le match avec 5 points consécutifs (38-42, 20e). 

Reynolds éteint Fein dans le money time

La deuxième période repart sur les mêmes bases. Blue fait la loi à l'intérieur (14 pts) et Moerman envoie missile sur missile en périphérie (42-45, 22e). Acker imite le joueur passé par Bilbao la saison dernière mais trois pertes de balle annulent ses efforts (48-48, 25e). Une égalisation en forme de chant du cygne pour les protégés de Jean-Aimé Toupane. Le club des Alpes-Maritimes balbutie son basket et ne parvient plus à toucher ses intérieurs (50-59, 30e). Shaun Fein offre tout de même une ultime lueur d'espoir aux siens. La main chaude, l'ancien joueur de Hyères-Toulon enchaîne 8 points (58-61, 33e). Pour éviter toute désillusion, Reynolds (15 pts) prend les Vert en main. Dans son sillage, les Limougeauds infligent un 9-0 aux Sharks (58-70). Le jeune Fréjus Zerbo profite de cette fin de match facile pour se mettre en évidence (8 pts en 9 minutes). Comme l'autre promu, Pau-Orthez, Antibes a connu un retour difficile en ProA. 

Jerome Carrere