Lacombe, Leloup, Diot, Andersen, Strasbourg, SIG
Les Strasbourgeois Lacombe, Diot, Andersen et Leloup | PHOTOPQR/L''ALSACE

Playoffs: La Sig revient sur Nancy (1-1)

Publié le , modifié le

Renforcé par l'intérieur pigiste O.D. Anosike venu remplacer Romain Duport, Strasbourg a battu Nancy au Rhénus pour revenir à 1-1 en demi-finale des playoffs de ProA (64-51). La Sig a haussé le ton en défense sur son parquet pour éteindre les gâchettes lorraines Harris et Hannah. En attaque, Campbell (13 pts) et Thornton (12 pts) ont été les plus prolifiques.

Après le festival offensif du match 1 (87-89), l'heure était à la défense. "Ne pas élever notre niveau défensif serait rédhibitoire", assurait le coach strasbourgeois Vincent Collet avant la rencontre. Leader de la saison régulière, la Sig ne pouvait se permettre un deuxième revers à domicile faute de risquer une élimination prématurée. Au pied du mur, ses joueurs ont entendu le message et appliqué les recommandations de leur entraîneur. Pour preuve, le pourcentage de réussite à trois points de Nancy est passée de 66,7% à 17% en deux jours. En feu, les snipers lorrains Hannah, Harris, Nichols, Banks, 62 points à eux trois, se sont sérieusement enrayés (26 points).

La Sig, défense de fer

Portés par leur défense de fer, les locaux ont vite pris les devants et gardé entre 5 et 10 points d'avance tout au long de la partie avant d'accélérer dans l'ultime quart-temps pour entériner leur victoire. Maladroit (3/9 aux tirs), Antoine Diot a symbolisé la maîtrise strasbourgeoise en régalant ses intérieurs (8 pts, 8 pd) et en forçant Hannah à tirer dans des positions inconfrotables ou à lui rendre des ballons. Plombé par 21 pertes de balle, les protégés d'Alain Weisz n'ont pu que constater les dégâts, à l'image de leur leader Randall Falker limité à 3 points. Dans le camp alsacien, Bootsy Thornton (12 pts à 6/10 aux tirs) et Louis Campbell (13 pts à 5/11 aux tirs) ont assuré la plus grande part du scoring.

Nancy peut finir chez lui

Meilleurs scoreurs de la Sig lors du match 1, David Andersen (9 pts contre 17) et Jérémy Leloup (3 pts contre 26) n'ont pas connu la même réussite. Mais ce soir, seule la victoire importait. Il en faudrait une à Nancy pour récupérer l'avantage du terrain. A domicile, les protégés d'Alain Weisz peuvent terminer la série Pour cela, il faudra remporter les deux manches à venir au Palais des Sports Jean Weille. Sinon, il faudra revenir au Rhénus. Pas une sinécure face à des vice-champions de France remontés. Comme le CSP Limoges, son dauphin en saison régulière, la Sig a remis les pendules à l'heure. Reste aux Cougars du Sluc à ressortir les griffes. 

Jerome Carrere