Play-offs de Pro A : l'ASVEL domine Monaco, Strasbourg prend l'avantage sur Pau

Play-offs de Pro A : l'ASVEL domine Monaco, Strasbourg prend l'avantage sur Pau

Publié le , modifié le

L'ASVEL, champion en titre, a dominé Monaco à l'extérieur lors du match aller du premier tour des play-offs de Pro A (69-72). Pau-Orthez s'est imposé contre Strasbourg (102-92) après deux prolongations.

Monaco, grand favori pour le titre, s'est fait surprendre à domicile par le champion sortant, Villeurbanne, 72 à 69, lundi en quarts de finale aller de ProA et devra gagner à l'extérieur mercredi pour ne pas disparaître prématurément de la course. Dans l'autre affiche de la soirée, il y a eu du suspense également à Strasbourg, où Pau-Orthez s'est imposé 102 à 92 après deux prolongations. Les Monégasques se méfiaient car l'an passé ils avaient déjà échoué contre l'ASVEL en demi-finale, après avoir dominé la saison régulière.

Cette saison, leur domination avait été telle - 30 victoires en 34 matchs - qu'une telle mésaventure semblait improbable. D'autant que Villeurbanne n'avait terminé que huitième et dernier qualifié pour les play-offs. Pourtant la "Roca Team" est mal entrée dans le match, perturbée par la très bonne défense des verts. L'écart, de douze points après le premier quart-temps, a grimpé à 15 dans le troisième. Yakuba Ouatarra (20 points) était trop seul pour répondre à Casper Ware (18 points) et Nelson DeMarcus (15 points).

Kahudi : "Il faut rester humble" 

La réaction monégasque a été vigoureuse, grâce au réveil du meneur Dee Bost (12 points, tous dans le dernier quart-temps). L'ASM est revenue à égalité à trois minutes de la sirène mais n'est jamais passée devant. "Il fallait venir ici avec le couteau entre les dents. C'est la défense qui fait qu'on a gagné ce soir. On aurait pu faire encore mieux en lâchant moins de rebonds. Il faut rester humble. Ils ont une très forte équipe", a déclaré l'international de l'ASVEL Charles Kahudi au micro de SFR Sport. "On s'est donné une chance d'y croire mais on n'est pas dupe, on sait que le plus dur reste à faire", a dit l'entraîneur villeurbannais J.D. Jackson.

Au Rhénus, les Américains A.J. Slaughter (31 pour Strasbourg) et John Cox (30 points pour Pau-Orthez) se sont livrés à un beau duel. Pau-Orthez s'est imposé grâce à Alain Koffi, excellent à l'intérieur dans le "money time" (22 points, 10 rebonds).

AFP