ProA Roanne Cholet Mejia 032011
Le Choletais Samuel Mejia devant la défense roannaise | AFP - Philippe Merle

Place aux Play-offs !

Publié le , modifié le

Alors que la saison régulière vient de s'achever et que Cholet a été sacré, les quarts de finale des play-offs débutent ce soir. Le leader de la ProA sera opposé au Mans tandis que son dauphin, Nancy accueillera Hyères-Toulon. Les Choletais et les Nancéiens partent favoris. L'indécision planera davantage sur les oppositions Gravelines-Roanne et Chalon/Saône-Villeurbanne.

La saison régulière vient de s'achever et les huit équipes sont donc connues pour disputer les quarts de finale des Play-offs qui débuteront ce mardi. Le champion de France en titre, Cholet sera opposé au Mans. Les Choletais partent favoris, eux qui ont d'ailleurs dominé deux fois le MSB cette saison: de justesse à l'extérieur (MSB 69-74 Cholet) mais plus aisément à domicile (Cholet 85-63 MSB). Le Cholet Basket, déjà champion de France la saison passée, pourra s'appuyer sur son MVP étranger de la saison, Samuel Mejia. Le Dominicain, qui a tourné à 17,97 points par match en championnat, sera à n'en pas douter un sérieux atout côté choletais. Vainqueur de la Coupe de France 2009, Le Mans, tentera l'exploit même s'il réalise un exercice plutôt décevant cette année.

La rencontre entre Gravelines et Roanne semble plus ouverte. Les Nordistes semblent tenir la corde tant les Roannais ont déchanté ces derniers mois. Et pourtant Roanne avait réalisé un début de championnat tonitruant avec dix victoires et deux défaites lors des douze premières rencontres de la saison. Gravelines-Dunkerque pourrait donc tirer son épingle du jeu mais les pensionnaires de la Sportica devront malgré tout se méfier de la Chorale, qui les avait dominé par deux fois cette saison (Gravelines 74-80 Roanne; Roanne 71-60 Gravelines).

Champion de France en 2008, le SLUC recevra ce mercredi Hyères-Toulon dans son Palais des sports Jean-Weille. Les Couguars, qui restent sur quatre victoires consécutives en championnat, devraient atteindre le dernier carré a priori. Dauphins de Cholet, les Nancéens avaient dominé sans trop de problèmes les hommes d'Alain Weisz en saison régulière. Les Rouge et Blanc l'avaient emporté à domicile (Nancy 86-67 Hyères-Toulon) ainsi que dans l'antre varoise (Hyères-Toulon 72-83 Nancy). Attention malgré tout au trop plein de confiance, le HTV ayant réalisé quelques exploits face aux grosses écuries cette saison. Les Jaune et Bleu avaient par exemple dominé par deux fois Chalon-sur-Saône (80-94 à Chalon et 97-89 à domicile) et surpris l'ASVEL dans son antre (77-92). De plus, Hyères-Toulon pourra s'appuyer sur le meilleur marqueur de la saison, l'Américain Rick Hugues (19,10 points par match en championnat).

Enfin, dernière opposition de ces quarts de finale mais non la moindre, Chalon-sur-Saône accueillera Villeurbanne. L'Elan sportif chalonnais est l'équipe surprise de la saison avec sa belle troisième place mais surtout sa Coupe de France, remportée dimanche dernier face à Limoges (79-71). Chalon part donc avec un plein de confiance juste avant cette première rencontre face à l'ASVEL. Les hommes de Gregor Beugnot ont battu deux fois Villeurbanne en championnat; tout d'abord à l'extérieur dans l'Astroballe (77-86) et enfin à domicile lors d'un match disputé et de qualité (83-82). Chalon-sur-Saône pourra compter sur Blake Schlib (14,62 points par match en championnat), qui a réalisé une très belle prestation en finale de Coupe de France avec 26 points et 5 rebonds. De son côté, l'ASVEL, après un début de saison plus que moyen (quatre défaites et une victoire lors des cinq premières rencontres de la saison), s'est ressaisi et affiche un visage plus radieux. Preuve en est l'élection de Mickaël Gelabale comme MVP français de la saison de ProA, succédant ainsi à Ali Traoré. Davon Jefferson, deuxième meilleur scoreur du championnat (18,5 points par match) aura également à cœur de briller dans une rencontre qui s'annonce des plus disputées.

Les matches retour auront lieu le 20 et 21 mai prochain, avec éventuellement un troisième match en cas d'égalité.

José CEPEDA