Dwight Buycks (Gravelines)
Dwight Buycks (Gravelines) | PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Passation de pouvoir à Chalon ?

Publié le , modifié le

La Pro A nous offre un choc très alléchant vendredi soir entre le co-leader Gravelines-Dunkerque et son poursuivant immédiat, Chalon-sur-Saône. S'il veut accrocher l'un des deux premières places de la saison régulière, le champion en titre doit absolument dominer le BCM.

Il y aura de la revanche dans l'air au Colisée. En Bourgogne, le souvenir du match aller est encore très frais. Pas seulement parce qu'il date du 12 janvier dernier (une bizarrerie du calendrier de Pro A, ndlr). Après une première mi-temps accrochée, le match a basculé dans l'irrationnel. Gravelines s'est promené comme rarement face à un cador de la Ligue. Il n'y avait plus qu'une seule équipe sur le parquet. 39-11 puis 34-20, soit 73-31 en 2ème mi-temps pour un score final de 102 – 69 !

Beugnot : "Il faut arrêter de se mentir"

Depuis cette claque, Chalon ne va pas beaucoup mieux. Hormis un succès au Mans et face au PL, l'Elan est dans le dur, au bord de l'implosion. "Tous les objectifs importants, on les perd, avouait le coach chalonnais Gregor Beugnot après la défaite des siens à Strasbourg. Il y a des bons mecs dans cette équipe, mais il faut qu’ils réagissent car on ne va pas dans la bonne direction. C’est dans la difficulté qu’on voit la vraie valeur. Il faut arrêter de se mentir et de se cacher derrière l’absence de Steed (Tchicamboud). Soyons conscients que si l’on ne réagit pas vendredi, on va en prendre une bonne. C’est sûr."

Chalon Sans Tchicamboud

Pour revenir dans le top 2, Chalon doit enchaîner les victoires. Avec trois succès de retard et un point-average impossible à combler, c'est pourtant presque mission impossible. "De toute façon, que l’on vise la 3 e place ou que l’on rêve encore de l’une des deux premières, le problème reste le même, explique Beugnot dans Le journal de Saône-et-Loire. Il faudra gagner les matches. Après ça dépendra des résultats de la SIG et du BCM." Sans Tchicamboud, toujours blessé au mollet, et sans nouvelle recrue, la tâche s'annonce délicate d'autant que le BCM surfe sur son titre à la Leaders Cup. Sortis vainqueurs d'un duel au couteau avec des Manceaux revanchards la semaine dernière, les Nordistes ont tout pour croquer Chalon. Dans le genre carnassiers, ils commencent à ressembler à l'Elan de la saison dernière...