nancy paris-levallois 052014
. | Anthony Massardi/MAXPPP

Paris-Levallois et Pau se rassurent

Publié le , modifié le

Mal en point an ProA, Paris-Levallois et Pau-Orthez ont repris un peu de couleurs en s'imposant vendredi lors de la 11e journée. Les Parisiens qui avaient quasiment obligation de s'imposer sous peine d'abandonner leurs espoirs de qualification pour la Leader's Cup, ont rempli leur contrat en venant à bout du Mans (74-65). Les Béarnais, de leur côté, l'ont facilement emporté face à la lanterne rouge Boulogne-sur-Mer (90-59). Dans le troisième match avancé, Le Havre est allé gagner à Gravelines (78-69).

Déjà battu la semaine passée à Orléans, Gravelines a concédé contre toute attente un deuxième revers d'affilée. Avant ces deux échecs, le BCM avait  aligné cinq victoires consécutives. Mal entrés dans le match (10-20, 10e), les Nordistes, même s'ils se plusieurs fois rapprochés par la suite, n'ont jamais totalement réussi à  effacer ce passif. Pape Sy (18 points) et Andrew Albicy (16 pts, 5 passes décisives) ont été un peu trop seuls pour alimenter la marque à Gravelines.

Paris regarde vers le haut

Le Paris-Levallois s'est rassuré en même temps qu'il s'est relancé dans la course à la Leaders Cup, qui réunira en février les huit meilleures équipes à l'issue de la phase aller. Les Parisiens reviennent à la hauteur du Mans, avec 5 victoires pour 6 défaites. Le PL s'est fait peur quand il a vu l'équipe d'un très bon Rodrigue  Beaubois (22 pts, 5 rds) revenir à sa hauteur (60-64, 33e). Mais les Parisiens, emmenés par un Blake Schilb complètement retrouvé (16 pts, 8 rds, 4 pds), n'ont pas paniqué. Deux tirs de Mike Green, par ailleurs  auteur de 11 passes décisives, et Nicolas Lang lui ont permis de redécoller.

De son côté, Pau-Orthez a atomisé Boulogne-sur-Mer dont la situation devient franchement préoccupante. Les Palois, avec un Marko Simonovic auteur de son meilleur match de la saison (25 pts, 6 rds), ont débuté sur un 23-7 en dix minutes et n'ont plus jamais été revus.

Christian Grégoire