Nancy-Roanne
Pape Amagou (Roanne) face à Austin Nichols (Nancy) | LE PROGRES - CELIK ERKUL

Nancy se rachète face à Roanne

Publié le , modifié le

Après sa déconvenue la semaine précédente au Havre, le SLUC Nancy s'est racheté en s'imposant "petitement" (56-49) face à Roanne mardi en clôture de la 6e journée, au terme d'un match au cours duquel les défenses ont pris le pas sur des attaques trop peu efficaces.

La victoire des Nancéiens, c'est vraiment tout ce qu'on retiendra de ce match techniquement très pauvre où, hormis quelques blocs spectaculaires en contres, il n'y a pas eu de quoi s'enflammer. Et encore mois d'envolées offensives intéressantes entre deux équipes qui ont essayé d'appliquer leurs systèmes mais ont connu les pires difficultés dans la finition.

Roanne comme d'habitude a mis beaucoup d'intensité en défense et a profité des nombreuses balles perdues de Nancy (20 au total), ce qui lui a permis de rester au contact jusqu'à l'entame du 4e quart temps, mais sans adresse à l'extérieur, les hommes de Pavicevic ne pouvaient pas espérer s'en sortir. D'autant qu'ils étaient minés par les fautes et dominés aux rebonds (47 contre 32) par une équipe lorraine qui, sans être convaincante a su mettre de l'agressivité et de l'impact quand il le fallait et s'appuyer sur un bon Austin Nichols (13 pts) et sur Hannah (11 pts) qui ont émergé de cette "médiocrité".     

Le chassé-croisé entretenait certes un suspense qui donnait un peu d'intérêt aux débats. Pour le reste, ce fut très laborieux, avec beaucoup de déchets de part et d'autres et un bien piètre pourcentage de réussite (38% pour Nancy et 30% pour la Chorale, dont 2 sur 24 seulement à 3 points !). Difficile dans ces conditions, qui "rament" en deuxième partie de tableau, d'espérer réussir leur saison.

Christian Grégoire