Claude Marquis (Nancy)
Claude Marquis (Nancy) | PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

Nancy face à son destin

Publié le , modifié le

Champion de France en 2011, Nancy a un match pour conserver sa place parmi l'élite du basket français. Une victoire face au Mans lors de la 30e et dernier journée de Pro A serait synonyme de maintien. En revanche, une défaite combinée à un succès de Boulazac au Havre condamnerait les Lorrains.

Union sacrée

Gentilly va retenir son souffle. Au terme d'une saison épouvante, il lui en reste un dernier à pousser derrière son équipe. Incapable de se sauver avant cette ultime journée de la saison régulière, le Sluc est bon pour quarante minutes de suspense et peut-être de frissons. L'équation est simple, en cas de victoire de Boulazac en Normandie, Nancy devra s'imposer. Sinon, ce sera la fin d'une présence de 19 ans en Pro A et la fin d'une ère pour le club qui a été le plus régulier au sommet depuis 2003. L'union sacrée a été décrétée autour de ce match et la salle sera comble. Pour le président Christian Fra, l'heure n'est plus au doute mais à l'action. Pas question de se reposer sur Le Havre, il faut gagner. Point. "Dans ce championnat, tout peut arriver d’une semaine sur l’autre. Et qui peut dire que Le Havre va battre Boulazac dans sa salle, après avoir pourtant gagné à Chalon ? Mais on ne s’occupe surtout pas des autres, indique le patron du Sluc dans Le Républicain Lorrain. On est chez nous et nous avons notre destinée en mains. On va être soutenu par toute une région, toute une ville. Pas question de gamberger, de montrer le moindre signe d’anxiété. J’ai confiance en mes joueurs qui sont remontés à bloc et qui vont jouer avec leur cœur". Ce sera du tout ou rien mais avec une grosse inconnue : le visage du Mans.

Test pour Le Mans

Lors de la phase retour de la saison régulière, le MSB présente un bilan négatif de huit défaites pour six victoires. Une grosse baisse de régime qui coïncide avec la mise au repos de Charles Kahudi que l'arrivée de Marko Keselj n'a pas compensé. Qualifiés pour les playoffs pour la 17e fois consécutive, les Manceaux ne sont, à priori, plus taillés pour jouer un rôle dans la course au titre. Le MSB est toujours en lice pour la 4e place qui donne l'avantage du terrain en quarts mais le coach JD Jackson ne se fait pas trop d'illusion. Battue par la lanterne rouge Poitiers samedi, son équipe doit surtout se relancer avant les matches couperets. "On sait que l'avantage d'avoir le terrain est quasi nul, avance Jackson. On doit faire au mieux contre Nancy. On ne pourra contrôler que notre performance pas celle de nos adversaires." Le talent et l'effectif sont là mais le doute a pris possession des cadres. "On est loin d'un  niveau qui puisse inquiéter les meilleures équipes du championnat à l'extérieur. On doit changer de mentalité et d'esprit, explique JD Jackson. Il faut un déclic collectif. On se précipite quand il ne faut pas et on ne maîtrise pas le tempo d'un match. Les playoffs est un jeu contrôlé, on doit rectifier ça si on veut avoir une chance. Si on se laisse emballer par nos émotions, on n'y arrivera pas." Face à des Cougars au pied du mur, Le Mans saura ce qu'il vaut.

Programme de la 30ème et dernière journée de Pro A

A 20h30
Orléans – Paris Levallois
Le Havre – Boulazac
Dijon – Cholet
Nancy – Le Mans
ASVEL – Chalon
Limoges – Nanterre
Strasbourg – Gravelines-Dunkerque
Poitiers – Roanne