Limoges-Monaco
. | Maxppp- Michael Alesi

Monaco prive Limoges des play-offs

Publié le , modifié le

Monaco s’affirme décidément comme un sérieux prétendant au titre cette saison en ProA. Le club de la Principauté a en effet consolidé sa première place en s’imposant avec la manière sur le parquet de Limoges (79-72) le champion de France, lundi pour le compte de la 31e journée.

Le promu monégasque prend ses aises en ProA; il  est quasi assuré de terminer la première phase en tête, et surtout se façonne de plus en plus dans la perspective des play-offs. Pour le CSP en revanche, cette défaite est lourde de conséquences puisqu'avec trois victoires de retard sur Nanterre, Pau-Orthez ou Villeurbanne, les trois équipes en queue de wagon pour une éventuelle qualification, il est mathématiquement écarté des play-offs. Ce qui constitue évidemment une vraie contre-performance pour le champion sortant. Le plus gros budget du championnat végète à la 10e place à trois journées de la fin.

Les Monégasques ont imposé leur puissance et ont surtout beaucoup couru, trouvant parfaitement leurs marques, alors que les Limougeauds ont mis du temps à poser leur jeu. Leur premier quart-temps fut plutôt poussif et ils ont eu du mal à contrôler le duo monégasque Ouattara (18 pts)-Shuler (13 pts). A la pause, les hommes de Mitrovic menaient 45-37. Limoges puisait dans ses ressources mentales pour se montrer ensuite un peu plus présent, notamment aux rebonds, et ses artilleurs retrouvaient de la réussite Bourngou Colo (20 pts), MCCalebb (18 pts), Westermann (13 pts). Mais après être revenus à deux points (62-60), ils manquaient l'occasion de reprendre un avantage symbolique Ce dont profitaient les monégasques, plus solides collectivement, qui mettaient alors un coup d'accélérateur décisif, avec un 11-0 ponctué par un tir primé de l'international polonais Aaron Cel. L'ailier Yakuba Ouattara, la révélation de la saison sur le Rocher, a ensuite enchaîné cinq points qui ont calmé les dernières velléités des joueurs du CSP qui ne revenaient plus dans la partie.      

Cette défaite scelle donc le sort du double champion en titre, qui ne disputera pas les play-offs, au quasi terme d'une saison très mouvementée, en coulisses comme sur le parquet. Limoges rejoint Nanterre, dernier champion à ne pas s'être qualifié pour les play-offs, lors de la saison 2013-2014... l'année du premier titre du CSP.

Des Monégasques costauds

Pour Monaco, cette victoire contre Limoges, outre le fait qu'elle lui permet d'écarter des phases finales le champion en titre, avait comme une saveur de passage de témoin. Même si les play-offs sont souvent compliqués, et si la porte de la finale n'est pas encore ouverte pour l'équipe du Rocher, elle a déjà fait mieux que ce qu'elle espérait lorsque, en début de saison son fantasque président Dyadechko avait affirmé qu'il visait avant tout les play-offs, reconnaissant que "tout peut arriver dans le basket», Les moyens conséquents mis à la dispositions de Mitrovic, avec un recrutement cinq étoiles n'offrait certes pas une garantie autoamtique.. Mais le coach a su créer de la cohérence et de la complémentarité dans son équipe autour de Jamal Shuler (MVP du Final Four de l’Eurochallenge en 2015 avec Nanterre), Les premiers résultats sont là.

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite