ProA Le Mans Strasbourg
Le Mans à l'attaque de la forteresse strasbourgeoise | MaxPPP - PHOTOPQR/L'ALSACE / DOMINIQUE GUTEKUNST

Monaco confirme, Le Mans surprend Strasbourg, Limoges au plus mal

Publié le , modifié le

Le nouveau leader de ProA, Monaco, a tranquillement consolidé sa position en remportant facilement le match des extrêmes face à la lanterne rouge Le Havre (82-65) samedi lors de la 28e journée. les Monégasques creusent l'écart sur Strasbourg qui a été cueilli dans sa salle par Le Mans (82-66). Villeurbanne de son côté s'est replacé en mettant fin à la série de quatre victoires consécutives de Paris-Levallois en s'imposant 72-63. Enfin Limoges a quasiment perdu tout espoir de qualification pour les playoffs après sa défaite contre Dijon (99-80).

Trois jours après leur exploit européen, les basketteurs strasbourgeois ont souffert sur leur parquet contre des Manceaux qui les avaient déjà dominés au match aller. Il s'agit de la deuxième défaite de rang pour le club alsacien, ex-leader du championnat, qui a sans doute payé les efforts investis à Trente mercredi pour décrocher une accession historique à la finale de l'Eurocoupe. La SIG n'a tiré son épingle du jeu que dans le troisième quart-temps, remporté 21-15, face à une équipe mancelle qui a dominé outrageusement au rebond (36 à 22). 

Les héros de la folle soirée italienne ont semblé émoussés, à l'image du géant Romain Duport, auteur de seulement 4 points et 2 rebonds en 16 minutes. L'entraîneur Vincent Collet a souhaité ménager un peu ses titulaires. Jérémy Leloup est ainsi celui ayant le plus joué avec 29 minutes. Au sein du MSB, le pivot béninois Yarou Mouphtaou s'est démultiplié (10 pts, 12 rbds). Il a été bien épaulé par ses partenaires du cinq majeur dont Pape Philippe Amagou (15 pts, 5 rbds). Le Mans prend provisoirement seul la troisième place. Strasbourg, qui a un match en moins, reste deuxième.

L'ASVEL fait tomber Paris-Levallois

Le leader Monaco lui, n'a pas tremblé. Même si les Havrais sont entrés dans la partie avec l'envie d'en découdre, ils ont vite été ramenés ramené à la raison. La "Roca Team" a repris les clé du match dès le 2e quart temps, sous la houlette de Schuler (25 points) et elle a enfoncé le clou dans un 3e quart remporté 20-2 !. Les Havrais, victorieux d'un seul match et déjà condamnés à la descente ProB semblent partis pour boire le calice jusqu'à la lie.

Alors que son concurrent direct pour la 3e place Le Mans l'a emporté, Gravelines a perdu lourdement à Pau-Orthez (85-64) et laisse revenir plusieurs équipes dans son sillage dont les Palois justement. Villeurbanne en revanche repasse devant après avoir stoppé la série du Paris-Levallois, qui restait sur quatre victoires consécutives, en s'imposant 72-63 avec notamment 18 points d'Andersen. Les Parisiens ont plutôt le choc, mais la différence s'est faite sur les paniers primés (10 pour l'ASVEL contre 2 seulement pour Paris-Levallois). Ce succès permet à Villeurbanne bien se positionner en vue des play-offs.Pour la Parisiens la qualification paraît déjà hors de portée. 

Le CSP en eaux troubles

A six journées de la fin, le CSP compte toujours trois longueurs de retard sur les 7e et 8e place, les dernières synonymes d'accès à la seconde phase, occupées par Chalon-sur-Saône et Nanterre, qui s'affrontent lundi en banlieue parisienne. Il ne peut plus se permettre de faux-pas et doit aussi espérer un effondrement de ses deux équipes. Après vingt minutes solides (45-42), les espoirs limougeauds se sont envolés lors d'un troisième quart-temps énorme de la JDA, remporté 37 à 17 grâce notamment à un festival de son meneur David Holston (14 points, 15 passes décisives). Avec ce succès, le club bourguignon reste aux portes du wagon des play-offs et peut encore y croire.

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite