Nancy - Villeurbanne
Le Nancéien Schuler à l'attaque du cercle alors que Sy tente l'interception | MAXPPP - PQR - L'EST REPUBLICAIN - PATRICE SAUCOURT

Limoges respire avant de commémorer le sacre de 1993

Publié le , modifié le

A deux jours du 20e anniversaire de la victoire de Limoges en Championnat d'Europe des Clubs, les Limogeauds ont remporté un précieux succès sur le parquet de Strasbourg (77-71) lors de la 27e journée de ProA. Cette victoire, combinée aux défaites de Boulazac à Gravelines (63-56) et de Poitiers devant Cholet (77-70) rapprochent le CSP du maintien. En revanche, la défaite des Alsaciens les expulsent des deux premières places, pour la 1ère fois depuis la 12e journée.

Pour la première fois depuis la 12e journée, les Strasbourgeois ne figurent  plus parmi les deux premiers. Ils abandonnent la 2e place, synonyme d'avantage  du terrain pendant tous les play-offs, à Chalon-sur-Saône vainqueur vendredi du  Paris-Levallois (93-78). C'est la quatrième défaite sur les cinq derniers matches pour l'équipe de  Vincent Collet, qui marque indéniablement le pas. Les 22 points et 7 rebonds de Jeff Greer n'ont pas suffi aux Alsaciens pour contrecarrer des Limougeauds plus solides défensivement, où Brockman (11pts, 11rbds), McAlarney (14pts) et Boungou (14pts, 4rbds) ont été très utiles. Limoges peut respirer. Les défaites combinées de Boulazac sur le parquet du  leader Gravelines (63-56) et de Poitiers devant Cholet (70-77) lui donnent  trois victoires d'avance sur ces deux équipes à trois journées de la fin. Le  CSP doit encore se déplacer à Boulazac, mais cela devrait être suffisant pour se maintenir.

Nancy aussi peut envisager l'avenir avec optimisme après sa victoire  (94-79) sur une équipe de Villeurbanne exténuée après avoir joué trois matches  en six jours. Les Lorrains, qui ont vu briller Hervé Touré (18 points, 9 rebonds) et  Souleyman Diabaté (18 points, 12 passes décisives), comptent désormais deux  victoires de plus que Boulazac et Poitiers, qui se rapprochent dangereusement  de la ProB. La défaite de l'Asvel fait les affaires de Nanterre. Intenables depuis  quelques semaines, avec des victoires sur Gravelines, le Paris-Levallois et  Chalon-sur-Saône, les Franciliens ont continué sur leur lancée face au Havre  (92-85), malgré les 23 points de Bernard King. Ils remontent ainsi à la 6e place et entrevoient ainsi un peu plus les  play-offs, ce qui serait une première dans leur histoire;

Le Mans et Roanne ont quasiment assuré leur participation aux play-offs, en  écartant respectivement Dijon (63-59) et Orléans (85-78). Le Roannais  Pape-Philippe Amagou a encore fait parler de lui avec 25 points. Les défaites de Dijon et Orléans permettent à Paris (8e) de continuer à  croire aux play-offs.

AFP