Johan Petro et Adrien Moerman
Johan Petro et Adrien Moerman s'arrachent au rebond, et le CSP reste sur le podium | JOEL PHILIPPON/PHOTOPQR/LE PROGRES

Limoges résiste au retour de l'ASVEL

Publié le , modifié le

Malgré une jolie remontée, l’ASVEL s’est incliné contre Limoges (73-70) ce mardi à l’Astroballe, et rate l'occasion de valider son billet pour les playoffs. A une journée de la fin de la saison, le CSP retrouve lui son fauteuil de leader du Championnat, qu’il partage toujours avec Le Mans et Strasbourg.

Orléans et Nanterre peuvent souffler : tout est encore possible! Neuvièmes ex-aequo, les deux clubs auraient pu voir leurs derniers espoirs de qualification pour les phases finales s'envoler ce mardi soir. Mais l'ASVEL, huitième, n'a pas accompli sa mission en s'inclinant devant son public (73-70), et permet à ses poursuivants d'y croire encore.

Très mal parti (l'ASVEL a compté jusqu'à 21 points de retard!), le club lyonnais a réalisé une superbe remontée dans le troisième quart-temps (26-12) pour offrir à ses supporters un joli money time. Mais Amara Sy, qui avait l'opportunité d'envoyer les deux équipes en prolongation à moins de deux secondes du buzzer, a vu son deuxième lancer-franc heurter l'avant du cercle avant de ressortir. "On a de la chance que ça se joue sur un lancer vu comme c’était parti, a reconnu l'ailier franco-malien au micro de Canal+ Sport. On a eu une très belle réaction, avec un gros cœur, on s’est battu. Malheureusement sur la fin, je suis trop court".  

"On n'a pas craqué, c'est le plus important"

Alex Acker, l'homme du match avec 20 points au compteur, a été le Limougeaud le plus régulier de la rencontre, bien soutenu par Nobel Boungou-Colo (18 points, 7 rebonds). "En première mi-temps, on arrive à être solide. On ne reprend pas très bien, mais on a réussi à ne pas paniquer à la fin. On n’a pas craqué, c’est le plus important", assurait le Français à l'issue de la rencontre. Le CSP tentera d'assurer sa place dans le Top 3 en s'imposant contre le Paris-Levallois lundi, lors de la dernière journée. 

Les Villeurbannais devront eux assurer le coche contre Roanne -déjà relégué en ProB- pour conserver leur huitième place. Amara Sy, qui connaît bien le derby, s'attend à "un match difficile" face à une équipe qui voudra "bien finir devant son public". En cas de défaite, Nanterre (opposé à Châlon) ou Orléans (qui jouera Le Mans) pourraient terminer la saison en fanfare en arrachant le dernier billet qualificatif pour les playoffs. Les hommes de Pierre Vincent pourraient alors nourrir d'énormes regrets...

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer