Limoges fuit la peur

Publié le , modifié le

Limoges a battu Nancy à Beaublanc à l'occasion de la 22e journée de Pro A (82-75). Treizième, le CSP en profite pour distancer son premier poursuivant au classement. Le Paris-Levallois a lui tranquillement dominé Cholet (84-70) alors que Dijon a souffert mais gagné face à Boulazac, dernier (78-59).

Dans un match entre le 13e et le 14e de Pro A, le CSP Limoges a fait une bien belle opération, en prenant le dessus sur Nancy, dans un Beaublanc plein comme un oeuf. Avec cette victoire, les hommes de Panagiotis Giannakis compte désormais deux victoires d'avance sur Nancy et Poitiers (qui  joue samedi à Gravelines), et s'est donné un peu d'air, d'autant qu'il a un  match en retard à jouer mardi face à Chalon-sur-Saône, le tenant du titre. Les Limougeauds se sont aussi un peu réconciliés avec leur public,  puisqu'ils avait concédé avant cette soirée six défaites (en dix matches) à  Beaublanc. L'arrière américain du CSP Kyle McAlarney s'est mis en évidence avec 22  points. Pour Nancy en revanche, les choses vont de mal en pis. Le champion de  France 2011 en est désormais à sept défaites consécutives en ProA. Les Nancéiens ont toutefois trouvé matière à espérer avec le bon match de  leur nouvel intérieur Brandon Brown (23 points, 6 rebonds). 

La situation aurait pu être plus gravissime encore pour Nancy si Boulazac ne s'était effondré en seconde période à Dijon (59-78). En s'imposant en Bourgogne, la lanterne rouge aurait pu revenir à hauteur  de Nancy. Les Dordognots semblaient bien partis pour y parvenir en menant 39-28  à la pause. Mais Dijon a ensuite mis en branle une défense si tenace que Boulazac n'a  plus inscrit que 20 points lors des 20 dernières minutes. Zach Moss (20 pts, 7  rds) et Andre Harris (21 pts, 10 rds) ont fait régner la terreur dans la  raquette. Enfin, le Paris-Levallois, qui restait sur cinq défaites en six matches,  s'est remis en selle en battant Cholet (84-70). Un peu en-dedans ces dernières  semaines, Sean May s'est réveillé en sursaut avec 26 points et 7 rebonds.

Jerome Carrere