Jean-Marc Dupraz et ses joueurs ont fait tomber Dijon
Jean-Marc Dupraz et ses joueurs ont fait tomber Dijon | PHOTOPQR/POPULAIRE DU CENTRE

Limoges fait tomber la JDA à domicile

Publié le , modifié le

Après un match tendu jusque dans la dernière minute, Limoges a réussi de l'emporter sur le parquet de DIjon -60-63). C'est ka première défaite de la JDA à domicile cette saison. Le CSP reprend l'avantage du terrain dans cette série.

Il aura donc fallu attendre le premier match des demi-finales de Pro A pour voir le Palais des Sports de Dijon tomber. Et qui d'autre que Limoges pour réussir cet exploit ? L'armée limougeaude a livré un combat homérique pour renverser une équipe de Dijon qui prouve match après match qu'elle a du coeur, beaucoup de coeur, mais peut-être de moins en moins d'essence.

Après deux matches au couteau, l’arrivée dans la salle de Dijon de cette demi-finale entre la JDA et le CSP Limoges promettait une nouvelle rencontre sous haute tension. Match charnière s’il en est dans une série en 5 rencontres, le match 3 entre Dijonnais et Limougeauds n’a pas déçu les spectateurs. 40 minutes durant les deux équipes se sont livrés un combat de tous les instants.

Une première mi-temps serrée

Le début de match est à l’avantage de Dijon qui creuse un premier écart (7-2) après un trois points de la révélation de ces Playoffs, TJ Campbell. Limoges ne panique pas, revient et prend même m’avantage (7-10). S’ensuit un chassé-croisé permanent entre deux formations qui se donnent à fond pour prendre l’avantage dans la série. Riley n’est pas adroit pour Dijon mais il est parfaitement relayé par Dobbins et Moss. Côté Limoges, Acker et Reynolds font mal de loin. Les deux équipes se tiennent à la fin du premier quart (20-19). Dans le deuxième quart-temps, Jean-Marc Dupraz, le coach du CSP, demande à ses joueurs de serré la vis en défense. Résultat, la JDA peine à marquer et Limoges s’échappe de 5 points après 15 minutes de jeu (28-23). On peut alors se dire que l’expérience du CSP va faire la différence mais Dijon prouve qu’il a du cœur en revenant au score. Encore menés de cinq points à quelques secondes de la fin de la mi-temps, les Bourguignons profitent d’un panier à trois points de folie de Harris pour revenir à -2 (34-36).

Finalement, Dijon aura longtemps couru après le score. Sans jamais être réellement largués, les joueurs de Jean-Louis Borg, font l’élastique. Limoges prend quelques points d’avance (34-40) en tout début de seconde période puis voit Dijon se réveiller sous l’impulsion d’un Ferdinand Prénom, excellent en sorti de banc (50-44). Seul joueur du banc a trouvé la faille, l’intérieur français fait mal à la raquette limougeaude. A dix minutes du terme, le score est toutefois très serré puisque Dijon mène de deux petits points (51-49).

Dijon trop court dans le money-time

La dernière période est irrespirable. Dijon ne marque pas pendant pratiquement quatre minutes. Dans le même temps, Limoges n’est pas adroit et manque le coche. Néanmoins, la défense proposée par Dupraz gêne Dijon malgré un Riley, enfin à son niveau. L’enjeu dépasse alors le jeu. Les deux équipes balbutient leur basket à l’image d’André Harris qui perd la balle sur un marché à 25 secondes du terme alors qu’il a la balle de l’égalisation. Green donne quatre points d’avance à son équipe (57-61) et Limoges s’en va l’emporter 63-60.

Grâce à cette victoire, Limoges récupère l’avantage du terrain et aura l’occasion de conclure au match 4, toujours à Dijon ou alors au match 5 dans l’enfer de Beaublanc. Première équipe à faire tomber la JDA dans sa salle, le CSP a frappé fort dans ces Playoffs de Pro A.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot