Westermann Limoges SIG
Leo Westermann a pesé de tout son poids dans l'organisation du jeu. | PHOTOPQR/L'ALSACE

Limoges fait chuter Strasbourg

Publié le , modifié le

Limoges a infligé a Strasbourg sa première défaite en ProA en allant gagner (65-56) sur le parquet de la SIG lundi dans le match au sommet de la 6e journée. Dans la réédition de la dernière finale, le CSP a pris le meilleur dès les premières minutes et s'est ensuite appliqué à garder la mainmise sur la rencontre.

Porté par un Adrien Moerman en fusion, et sous la houlette de Léo Westermann, parfait dans l'organisation du jeu, le CSP a étouffé d'entrée l'équipe alsacienne qui a mis du temps à trouver ses marques. Moerman a marqué 24 points (plus 8 rebonds et 3 interceptions) avec une redoutable adresse derrière l'arc (4/4) pour dominer, comme en finale 2014, une SIG qui avait pourtant les faveurs du pronostic, jusqu'ici invaincue toutes compétitions confondues.

Moerman efficace  

Les hommes de Jean-Marc Dupraz, qui restaient sur une défaite à Malaga en Euroligue, ont attaqué la rencontre à un rythme infernal contre une équipe strasbourgeoise méconnaissable défensivement dans les cinq premières minutes. La SIG se réveillait ensuite pour limiter la casse mais l'excellent départ pris par le champion de France en titre lui permettait de mener de six longueurs à la mi-temps (37-31). Virevoltant depuis le début de la saison, Ali Traoré, le pivot strasbourgeois, était contenu à 6 points, tandis que Moerman en avait déjà inscrit 17.

Dès le retour des vestiaires, l'ancien intérieur de Bilbao réussissait un "alley-oop" suivi d'un tir primé pour redonner une avance de dix points aux siens (42-32). L'écart est monté ensuite jusqu'à 15 points, mais l'intérieur serbe Tadija Dragicevic, pas en réussite jusque-là, remettait Strasbourg à -10 (55-46) en toute fin de troisième quart-temps. Limoges baissait considérablement de régime ensuite, ne marquant que 5 pts en 8 minutes mais les Strasbourgeois ne parvenaient pas à concrétiser les nombreux tirs ouverts qu'ils se procuraient.

Dans une rencontre plutôt équilibrée où se sont succédé les coups de bluff tactiques, les deux équipes ont alterné les séries offensives et les périodes plus compliquées au cours desquelles elles furent contraintes de faire le dos rond. Mais Limoges, fort d'un avantage de 7 points acquis dans le premier quart-temps, n'a jamais véritablement faibli, même sous les coups de boutoir de la SIG, portés par Anthony Dobbins (10 pts) et Antoine Diot (9 pts).  Au final, le SCP s'imposait sans n'avoir jamais vraiment trembler. Ce succès ramène Limoges en tête de la ProA aux côtés de Strasbourg et de Nanterre, qui bénéficient du même ratio (5 victoires - 1 défaite). 

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite