Le Sluc dans le dernier carré

Le Sluc dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Nancy a validé son ticket pour les demi-finales des playoffs de Pro A en disposant de Paris-Levallois (90-73) lors du match d’appui maîtrisé de bout en bout. Au prochain tour, les Nancéiens affronteront Strasbourg pour une place en finale

Après l’avoir remporté déjà devant son public (70-61), Nancy avait été malmené sur le parquet adverse (75-97). Et c’est donc de nouveau devant leurs supporteurs que les Lorrains espéraient trouver les ressources pour prendre le jeu à leur compte. "À l'impossible, nul n'est tenu", avait d’ailleurs lancé Alain Weis après la défaite du match retour.

A l'aller, Clevin Hannah, avait fait beaucoup de mal aux Franciliens (26 points), et cette fois, c’est Paul Harris qui a survolé le premier quart temps. Efficace dans le shoot extérieur, les fautes provoquées, voire des paniers improbables, Harris a permis aux siens de prendre ce match par le bon bout.

Beugnot s'énerve

Présents en défense et aux rebonds, Randal Falker, le MVP étranger de la saison, et Florent Piétrus, le Champion d'Europe ont également pesé dans la première partie de ce match. Très remonté, notamment envers l’arbitrage, Gregor Beugnot a sans doute espérer relancer ses troupes sur une grosse colère.

A la pause, les Couguars menaient de neuf points mais face à des Parisiens bien décidés à stopper l’hémorragie, l’écart se réduisait à trois points (42-45) à l’entame du troisième quart temps. Banks continuait de martyriser les lignes défensives franciliennes et offrait de multiples passes décisives. En face, Ewing, haussait le ton côté francilien et portait son score personnel à déjà 15 points.

Heureux qui comme ​H​arris

Mais Nichols prenait ses aises sur les tirs longues distances (un 6/9 au final), et une fois encore, le Sluc reprenait une avance confortable (+ 11 points). Cerise sur le gâteau, Paul Harris s’essayait quant à lui sur un shoot très longue distance –pratiquement dans le rond central- et la réussite était encore au rendez-vous.

Harris intouchable (22 pts), Pietrus (12 pts, 11 rebonds), Nichols et Banks affûtés, il était très difficile pour les hommes de Beugnot de renverser la vapeur. Comptant jusqu'à 15 points d'avance (76-61) le Sluc gardait son sang froid. Libérés en attaque, imprenables en défense, les Nancéiens remportaient logiquement cette rencontre 90-73 et validaient avec mérite leur ticket pour le dernier carré.

La fiche technique du match sur le site de la Ligue

Romain Bonte