Le Mans joie McKee Lofton Travis
Le joie des Manceaux Lofton, Travis et McKee | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Le Mans tient sa demi-finale

Publié le , modifié le

Le Mans a enfin son billet pour les demi-finales des playoffs de Pro A en poche. Mercredi soir, les Sarthois ont remporté une belle intense et indécises face à Gravelines-Dunkerque 83-77. Le MSB retrouvera Strasbourg dans le dernier carré, l'autre demie opposant Monaco à Villeurbanne.

Le tir au buzzer d’Albicy a tellement cogné sur les têtes mancelles lundi que le MSB était encore en souffrance au début de cette belle, la seule des quarts de finale. Dominateur au rebond mais incapable de stopper la formation nordiste en pleine confiance après le miracle du Sportica lors du match retour, Le Mans a longtemps paru à côté de ses baskets. Gravelines en a largement profité pour prendre ses distances (28-39, 15e). Steven Gray en mode sniper avec un 7/11 à 3 pts (23 pts) y était pour beaucoup. A défaut de serrer sa défense, le MSB a refaisait surface en haussant son taux de réussite pour revenir au niveau du BCM à la fin de chaque quart-temps (42-42, 20e).

Gray intenable

Le Mans pensait avoir fait le plus dur mais Gray continuait son festival à longue distance. Le match devenait très intense et physique sous les paniers. Une grosse lutte comme seuls les matches de playoffs peuvent livrer. Gravelines montrait son meilleur visage sur le plan offensif et passait un 9-0 (51-58, 27e). Le yo-yo continuait et cette fois c’est Konaté qui remettait les Sarthois dans le bon sens (62-61, 31e). A force de jouer avec le feu, Le Mans risquait de tout perdre. Travis (20 pts) et Lofton (13 pts), le bourreau de Villeurbanne en finale de la Coupe de France, retrouvaient leur adresse au bon moment. La grinta des Américains portait le MSB mais Gray se chargeait de replacer les Nordistes devant (76-77, 39e). Quel mano à mano !

Final intense

Loin d’être plein, Antarès tenait son rôle dans les derniers instants et les Tangos géraient mieux les dernières possessions que le BCM, soudain crispé. A l’image de Konate (13 pts), auteur d’une interception et d’un dunk, l’agressivité sarthoise offrait une nouvelle demi-finale au Mans (83-77). Le match fût loin d’être parfait mais l’aventure continue pour les hommes d'Erman Kunter. Prochain rendez-vous samedi sur le parquet de Strasbourg pour une série en cinq matches.

Xavier Richard @littletwitman