La joie des joueurs du MSB après la victoire du Mans contre l'ASVEL en finale de la Coupe de France
La joie des joueurs du MSB après la victoire du Mans contre l'ASVEL en finale de la Coupe de France | PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le Mans étouffe l'ASVEL et remporte la Coupe de France

Publié le , modifié le

Le Mans a remporté pour la quatrième fois la coupe de France de basket, grâce à sa victoire face à Villeurbanne (88-75), au terme d'une finale à sens unique dimanche à Paris-Bercy. Le MSB, troisième de ProA, a mené de bout en bout pour renouer avec le succès, sept ans après son précédent succès dans la compétition.

La défaite est une énorme déception côté ASVEL pour l'entraîneur J.D Jackson et l'arrière-ailier de l'équipe de France Charles Kahudi (19 points), deux ex-Manceaux, qui voulaient stopper la période de disette du club. Le détenteur du record de titres en championnat (17 trophées), vainqueur aussi de huit Coupes,n'a plus rien gagné depuis la Semaine des As (rebaptisée Leaders Cup) en 2010. Cette saison, il ne lui reste plus que les play-offs, pour lesquels il n'est néanmoins pas encore qualifié.

L'ASVEL débordée

Les Rhodaniens semblaient pourtant dotés d'un avantage psychologique à la faveur de la correction infligée aux Sarthois (90-56), mardi à domicile en Pro A. C'était sans compter sur l'intensité redoublée des Manceaux et le renfort de Chris Lofton qui, pour son retour de blessure (cuisse), a été élu "homme du match" (21 points, 5/9 à 3 points). Kahudi et ses partenaires ont vite perdu pied (11-2) devant les quelques 13.000 spectateurs de l'Arena rénovée de Bercy.
Le Mans a marché sur l'eau pendant plus d'un quart d'heure en plaçant haut son curseur d'agressivité. L'écart est monté jusque +16 (36-20) en première mi-temps, avant que l'adresse sarthoise ne baisse un peu et que Villeurbanne ne s'affirme sur les rebonds offensifs (mi-temps: 51-40). Villeurbanne a continué sur sa lancée au retour des vestiaire (52-47) mais à chaque fois que les "Verts" s'approchaient de trop près, le MSB trouvait la parade, souvent par Lofton, diabolique derrière l'arc (66-53). L'écart a enflé jusqu'à 19 points (83-64) grâce aussi à l'intérieur béninois Mouphtaou Yarou, auteur d'un double-double (10 pts, 10 rebonds), et l'issue de cette finale n'a jamais fait de doute.

Réactions:

Erman Kunter, entraîneur du Mans: "Le championnat et une finale de Coupe de France, ce sont deux choses différentes. Il n'y a pas d'analyse profonde au niveau tactique. (La victoire) est plus liée à l'intensité mise dans ce match et à notre lucidité pendant 40 minutes. Durant tout le match, on a contrôlé le tempo. On a aussi très bien défendu, surtout dans le troisième quart-temps. Notre plan, c'était de contrôler la raquette. On a bien réussi à le faire."

Mickaël Gelabale, ailier du Mans: "Nous sommes très bien entrés dans le match. Les joueurs venus du banc ont répondu présent tout de suite. Une fois que le premier quart-temps s'était bien passé, que le coach avait lancé ses rotations, on était sur la bonne voie. Cette Coupe-là, je la voulais depuis pas mal d'années. J'ai galéré pour l'obtenir. Je vais pouvoir la contempler."

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite