Le joueur de Cholet Karim Souchu face à la pugnacité de Nanterre
Le joueur de Cholet Karim Souchu | MaxPPP - World Picture

Le bas de classement se révolte

Publié le , modifié le

La 18e journée de Pro A a réservé de nombreuses surprises samedi avec la victoire de la lanterne rouge Boulazac devant Nancy (75-73) et celles du Havre contre Orléans (92-84) et de Nanterre sur Cholet (84-77).

Les Périgourdins, bons derniers du classement ont repris espoir en signant  leur cinquième succès de la saison face à Nancy. Emmenés par un excellent  Anthony Roberson auteur de 21 points, Boulazac a dominé Nancy en faisant la  course en tête tout au long de la rencontre. Malgré le bon match de Diabaté (18  pts) et de Martin (15 pts, 6 rbds), Nancy a manqué de précision au shoot  (48,75%) et doit s'incliner pour la onzième fois cette saison.

L'ASVEL et Cholet au tapis

Dans le match du haut de tableau, Dijon (7e ex aequo) a fait tomber  Villeurbanne (5e) 63 à 60. La maladresse des Dijonnais (47,54% de réussite aux  shoots) ne les a pas empêché de faire la différence dans le troisième  quart-temps (22-8) pour conforter leur place dans le top 8 et garder espoir  pour les play-offs. Les autres rencontres ont également débouché sur des surprises. Nanterre, 12e de Pro A a fait tomber Cholet, 9e, grâce notamment au duo Lighty-Oliver  auteurs respectivement de 17 et 16 points chacun. En face, les 16 points de Karim Souchu n'ont pas suffi et les Choletais perdent de précieux points dans  la course aux play-offs.

Enfin dans le dernier match de la soirée, Le Havre premier non-relégable  s'est donné de l'air en signant son septième succès de la saison face à Orléans  (92-84) en prenant les devants dans le dernier quart-temps (25-16). Avec 4  joueurs au dessus de 10 points (King, 22, Smith, 18, Kouguere, 15 et Pitard,  12), les Havrais ont livré une prestation aboutie et conservé toutes leurs  chances en vue du maintien. La 18e journée s'achèvera lundi avec la rencontre entre Roanne et le Mans  qui tentera de rester au contact des deux leaders, Strasbourg et Gravelines.

AFP