Bamvit Paris-Levallois Labeyrie
On ne sait pas si on reverra les couleurs du Paris-Levallois l'an prochain | MaxPPP - Photo PQR - L'Alsace

La ville de Paris se désengage du Paris-Levallois

Publié le , modifié le

Que va devenir le Paris-Levallois ? Après avoir terminé la saison à une piteuse 14e place, loin de la qualification en play-offs, le club s'apprête à traverser sans doute une importante tourmente économique, après la décision prise par le Conseil de Paris de stopper toute aide financière à compter de la saison prochaine.

Le Conseil argumente cette décision en revenant sur la genèse de cette fusion en 2007, laquelle avait pour objectif la création d'un "grand club de basket populaire pouvant concurrencer les grands clubs européens"; il fait l'amère constatation que les résultats n'ont pas suivi malgré les moyens. De plus, le Conseil déplore que cette association de fait a surtout servi Levallois et critique ce "déséquilibre territorial au détriment de Paris".

Enfin, les élus de la capitale mettent aussi sur la table, la gestion même du club, par le président Jean-Pierre Aubry, ancien directeur de cabinet du maire de Levallois Patrick Balkany, lequel Aubry a été mis en examen pour «blanchiment de fraude fiscale» et «complicité de corruption».

La ville de Paris estime que tout cela contrevient aux valeurs et à l'éthique qu'elle défend en matière sportive et  donc fait part de sa décision de fermer le robinet de subventions, à savoir 840.000 euros pour la dernière saison auxquels il faut ajouter 280.000 euros pour le marché de la billetterie et de la communication. Paris souhaite poursuivre son engagement dans le basket, mais d'une autre façon, en envisageant par exemple de construitr un grand club féminin. 

La conséquence de cette décision risque d'être terrible pour l'entité de Levallois qui aura bien des difficultés à subsister seule. 

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite