Strasbourg basket
La joie des Strasbourgeois | CITIZENSIDE / Elyxandro Cegarra / citizenside

La SIG change de mains en passant au privé et devient SIG Strasbourg

Publié le , modifié le

Quinze jours après un quatrième échec consécutif en finale du championnat de France de proA, le club de Strasbourg change de modèle économique. Jusque-là majoritairement détenu par les collectivités locales (ville de Strasbourg, Eurométropole de Strasbourg et ville d'Illkirch-Graffenstaden), l'entité est privatisée au profit d'un consortium d'entreprises locales. Changeant de statut, elle modifie aussi son nom pour s'appeler désormais SIG Strasbourg.

Jusqu'alors majoritairement détenu par la Ville de Strasbourg, l'Eurométropole de Strasbourg et la Ville d'Illkirch-Graffenstaden (d'où l'acronyme SIG pour Strasbourg Illkirch Graffenstaden), le club sera désormais aux mains d'un consortium d'entreprises locales. Le club passe ainsi "du statut de Société anonyme d'économie mixte à celui de Société anonyme sportive professionnelle (S.A.S.P)", précise-t-il dans un communiqué. Le club change également de dénomination sociale, "Strasbourg Illkirch Graffenstaden" devenant "SIG Strasbourg".

"Ce nouveau statut permettra au club d'accélérer la réalisation de ses projets, en particulier le projet Arena de construction d'une nouvelle salle. Les actionnaires privés regroupés au sein de "SIG & Entreprises" détiendront désormais 86,68% du capital. Après le non-prolongation du contrat de Vincent Collet à l'issue de cette défaite en finale contre Villeurbanne, les dirigeants du club avaient décidé d'embaucher le Finlandais Henrik Dettman, actuellement en poste à la tête de la sélection de son pays. Ce sera donc lui qui aura la charge de faire franchir cette dernière marche au "nouveau" club.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Championnat de France de basket - Jeep Elite