La Pro A restera à 16 clubs la saison prochaine

La Pro A restera à 16 clubs la saison prochaine

Publié le , modifié le

Aucun club ne sera invité à participer à la ProA en 2013-2014, a annoncé mercredi la Ligue nationale de basket (LNB), qui ne renonce toutefois pas à son projet de porter le championnat à 18 clubs le plus rapidement possible.

Les dossiers de dix clubs de ProA, de ProB et de Nationale 1 candidats à une invitation pour évoluer dans l'élite du basket français la saison  prochaine ont été examinés par une commission de sept experts, dont l'ancien président de la Ligue nationale de rugby Serge Blanco.

Cette commission a rendu un avis le 25 avril qui était resté secret et n'a été présenté au Comité directeur de la LNB que mercredi matin, pour ne pas influencer sur la fin des Championnats de ProA et de ProB. La LNB a choisi de suivre cette recommandation et de n'inviter aucun club.

"La Ligue nationale de basket a décidé de ne pas accorder d'invitations pour la saison prochaine à des nouveaux clubs en ProA et donc de rester à 16", a indiqué le président de la LNB, Alain Béral, lors d'une conférence de presse téléphonique. 

Nouvelle procédure la saison prochaine

Mais la LNB  entend "continuer le processus pour répondre à notre objectif qui est de passer à 18 avec des projets structurants", a-t-il souligné. "Il y a dans les dossiers présentés des choses très intéressantes. Mais les réponses ne sont pas suffisantes aujourd'hui et il va falloir continuer à travailler les dossiers", a-t-il ajouté.

Une nouvelle procédure, ouverte à tous les clubs intéressés, sera donc lancée la saison prochaine. Les dix dossiers avait été déposés par Boulazac, Cholet et Nancy, qui évoluaient en ProA cette saison, Pau-Orthez, Antibes, Bourg-en-Bresse, Châlons-en-Champagne, Fos-sur-Mer et Saint-Quentin, qui jouaient en ProB, et Orchies, qui était en Nationale 1.

Boulazac a depuis été relégué en ProB, avec Poitiers. Pau-Orthez et Antibes ont été promus en ProA. Les candidats étaient jugés sur des critères autres que sportifs, le principal étant d'ordre financier, comptant pour 35% dans la notation, devant "l'organisation et gouvernance du club" (25%), les équipements (25%) et la politique marketing et de communication (15%).

AFP