Lance Harris
Lance Harris. | AFP

La mauvaise opération de Pau-Orthez

Publié le , modifié le

Pau-Orthez a fait une mauvaise opération dans la course aux play-offs en s'inclinant dans les grandes largeurs devant son public contre Villeurbanne, 87 à 58, samedi lors de la 31e journée de ProA.

A trois matches de la fin, l'Elan béarnais est rejoint à la sixième place par l'ASVEL, mais aussi par Nanterre, qui s'est imposé facilement face à la lanterne rouge Le Havre 97 à 64 avec 26 points de Jérémie Nzeulie (6 paniers à 3 points) et 12 points et 12 rebonds de Mam Jaiteh.

Surtout, les trois équipes n'ont désormais plus qu'une victoire d'avance sur Dijon, vainqueur de Paris-Levallois 71 à 63 grâce à 20 points de Ryan Brooks. La JDA conserve toutes ses chances de coiffer sur le fil l'un des membres de ce trio grâce à ce cinquième succès consécutif.

La déroute de Pau-Orthez est une surprise car l'équipe béarnaise semblait en meilleure forme que son adversaire. L'ASVEL avait touché le fond en milieu de semaine en s'inclinant au Havre, qui n'avait gagné jusque-là qu'un match dans toute la saison. Mais à Pau, elle a été dominatrice dans tous les secteurs du jeu, plus adroite, meilleure au rebond et mieux organisée. Darryl Watkins a été l'homme fort à l'intérieur (12 points, 12 rebonds).

En haut du classement, Le Mans a mis la pression sur Strasbourg en réussissant un festival offensif aux dépens de Chalon-sur-Saône 109 à 83, dans un match interrompu pendant de longues minutes par une panne de projecteurs. Romeo Travis (25 points, 11 rebonds) et Mickaël Gelabale (20 points, 6 rebonds, 4 passes) ont été les grands artisans de la victoire. La SIG, dont le match contre Châlons-Reims a été reporté au 30 avril à cause de la finale de l'Eurocoupe, tient toujours la deuxième place, synonyme d'avantage du terrain jusqu'en demi-finale des play-offs, au pourcentage, mais compte une victoire de moins que Le Mans.
Lundi, Monaco tentera de consolider sa première place en déplacement à Beaublanc, où Limoges, champion en titre, devra gagner sous peine d'être mathématiquement éliminé des play-offs.