Bilan Leaders Cup
En finale, Gravelines a battu Strasbourg (77-69). Les deux équipes occupent les deux premières places en Pro A. | AFP - FRANCOIS GUILLOT

Huit équipes de Pro A sur le gril

Publié le , modifié le

Alors que les playoffs NBA battent leur plein de l'autre côté de l'Atlantique, la Pro A débute à son tour ses phases finales, ce lundi soir (20h). Revue d'effectif des huit équipes engagées, des favoris gravelinois aux surprenants nanterriens. Qui succédera à l'Élan Chalon, intraitable l'an passé ?

Gravelines-Dunkerque *****
Numéro un de la saison régulière pour la deuxième année de suite, le BCM a été la seule équipe à passer la barre des 20 victoires (21-9) cette saison. Et présente encore des arguments de poids : la meilleure attaque de Pro A (78,7 points par match), le meilleur joueur étranger (Dwight Buycks), le meilleur coach (Christian Monschau), plus une révélation française (Ludo Vaty) et le retour d’un ancien (J.R Reynolds) qui font de l’effectif gravelinois un très gros bras qui a tout pour réussir. Un peu comme l’an passé, où les Nordistes avaient été surpris en trois manches par Cholet (8e) dès le premier tour… 

Strasbourg ****
Après quatre an de disette, la SIG fait son grand retour en playoffs, et de quelle manière ! Au coude-à-coude en tête avec Gravelines pendant une bonne partie de la saison avant de craquer sur la fin (6 défaites lors des 8 derniers matches), le club alsacien s’est surtout appuyé sur sa raquette colossale (Alexis Ajinça et Ricardo Greer, qui compilent à eux deux 29,8 points et 13,4 rebonds de moyenne). Pour pallier l’absence de Gerald Fitch (15,9 pts), le sélectionneur Vincent Collet s’est même offert le luxe de faire appel au top scoreur de Pro B, l’ex-Lillois Jason Siggers qui découvre l’élite. De quoi déstabiliser Dijon, 2e défense de Pro A.

Villeurbanne  ****
Meilleur joueur français et meilleure progression de l’année, Edwin Jackson est le nouveau pilier tricolore de la Pro A. Tout juste engagé jusqu’en 2016 avec l’ASVEL (une rareté pour un jeune basketteur français), l’arrière de 23 ans sort d’une saison exemplaire où il a explosé (16,4 points), emmenant dans son sillage un effectif expérimenté (Amara Sy, Uche Nsonwu). Et plein d’ambitions. Car si le scoreur, sans doute en Bleu cet été pour l’Eurobasket, est « fier de ses sacrifices », il ne sera rassasié que lorsqu’il aura « soulevé un trophée avec Villeurbanne ». Cela passera par le Mans.

Chalon ***
Auteurs du triplé l’an passé (Championnat, Coupe, Semaine des As), les Chalonnais ont vécu un exercice 2012-13 plus compliqué, inconstant mais pas préoccupant pour autant. Le joueur le plus polyvalent de Pro A, Blake Schilb (15,6 points, 4,6 rebonds et 5,5 passes de moyenne) a encore répondu présent de bout en bout, bien soutenu par ses compatriotes américains Shelden Williams et Marcus Denmon. Quelques inquiétudes toutefois : l’Élan débarque en playoffs avec trois défaites d’affilée dans le rétro et deux joueurs majeurs diminués (Schilb, mollet et Tchicamboud, cheville).

Le Mans **
Trois défaites de rang qui l'ont bouté hors du top 4, c'est sur cette mauvaise série que Le Mans aborde les playoffs contre Villeurbanne. L'équipe est en plein doute mais elle a bénéficié de quinze jours pour resserrer les boulons autour de son capitaine JP Batista. Si l'apport offensif de Darius Washington, remplaçant du décevant El-Amin à la mène, est réel, la défense reste le péché mignon des Sarthois. Marque de fabrique du coach Jackson, elle n'apporte plus aucune garantie sur 40 minutes. Mais le MSB reste un outsider dans ces playoffs car elle dispose d'un effectif taillé pour le titre (Batista, Sy, Keselj, Victor, Long, Koffi). A 1-1 en saison régulière, Villeurbanne ferait bien de se méfier…

Roanne **
Revenu de très loin cette saison après un départ calamiteux, Roanne a enfin tourné la page Choulet, la plus belle du club champion de France en 2007. La patte du Monténégrin Luka Pavićević commence à se faire sentir. Avec 69,3 pts encaissés en moyenne, la Chorale présente la plus grosse défense de pro A. Elle est la seule sous la barre des 70 pts et s'appuie allègrement dessus vu que son attaque est loin d'être aussi performante. En playoffs, la défense est la première clé pour réussir. Et dans un bon jour des Foréziens, même l'armada de Chalon peut connaître des ratés. Roanne garde toutefois en mémoire ses deux éliminations en 2012 face aux hommes de Beugnot en Pro A et en EuroChallenge. La marche est haute mais rien d'impossible pour Roanne.

Dijon *
Qualifié lors de la dernière journée de la saison régulière en battant Cholet (75-69), Dijon a rempli son objectif principal. Mais ce n'est pas une raison pour s'arrêter en si bon chemin. Leader de la JDA, Jérémy Leloup veut surfer sur la confiance du groupe jusqu'au Strasbourg. "On a bien préparé cette confrontation toute la semaine. On se dit que, sur ce premier match, et sur la série, on n’a rien à perdre, a indiqué l'ancien manceau à Bien Public. (…) Face à Strasbourg, on se retrouve en position d’outsider. Mais c’est un statut qu’on aime bien et qui nous a bien réussi cette saison. On va essayer d’aller faire quelque chose là-bas, et ensuite, quoiqu’il arrive, il nous restera encore un match chez nous." La SIG est prévenue qu'en cas de retard à l'allumage, Dijon sera dans le coup.

Nanterre *
Une semaine après sa finale de Coupe de France perdue contre Paris-Levallois, c'est bien Nanterre qui sera en playoffs. Une première pour les Franciliens qui font mieux que leur voisin à qui on promettait le meilleur en début de saison. Tête de série N.8, Nanterre n'est pas favori contre Gravelines. Mais l'espoir fait vivre les Verts qui n'ont rien à perdre et qui avaient battu le BCM en novembre dernier au Sportica (83-79). Reste à savoir si l'effectif aura assez de bouteille pour bousculer les Nordistes, favoris logique pour le titre.

Programme d​es quarts​ de finale

Lundi (aller) :
(20h00) Gravelines - Nanterre
(20h30) Strasbourg - Dijon
  
Mardi (aller) :
(20h00) Villeurbanne - Le Mans
(20h30) Chalon-sur-Saône - Roanne
  
Mercredi (retour) :
(20h00) Nanterre - Gravelines
(20h30) Dijon - Strasbourg
  
Jeudi (retour) :
(20h30) Roanne - Chalon-sur-Saône
(20h30) Le Mans - Villeurbanne
  
NB: match d'appui éventuel samedi