Le match Gravelines-Nanterre a été très disputé
Gravelines-Nanterre | PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Gravelines se fait cueillir, Strasbourg se fait plaisir

Publié le , modifié le

Dans les deux premiers quarts de finale de ProA disputés lundi, la grosse sensation est venue de Gravelines où l'équipe nordiste, 1re d'une phase régulière qu'elle avait dominée, s'est inclinée dans sa salle face à Nanterre, dernier qualifié (101-95 après deux prolongations) au terme d'un match historique. Ce sont du coup les banlieusards parisiens qui se retrouvent en position favorable pour aller en demi-finales avant les matches retour mercredi. De son côté, Strasbourg a largement dominé Dijon (75-57).

Les années se suivent et se ressembleront-elles pour Gravelines ? Le BCM, une nouvelle fois solide -comme l'an passé- tout au long d'une longue saison et qui a fait son objectif d'un titre de champion de France, le seul qui manque à son palmarès, a encore été surpris dès le premier rendez-vous des play-offs et cette fois par une inattendue équipe de Nanterre, qualifiée in extremis pour les quarts de finale, pour la première fois de son histoire.

Dans son fief du Sportica, Gravelines a été pris à la gorge dès le premier quart-temps bouclé avec huit points d'avance par Nanterre (25-17). Un avantage conservé tranquillement jusqu'au début du dernier quart-temps, marqué par une grosse baisse de régime des Franciliens, relégués subitement à 9 points de Gravelines après avoir encaissé un sévère 12-0 (72-63, 36e). Mais Nanterre ne s'est pas affolé, revenant progressivement à la marque avant d'arracher la prolongation grâce à un dernier tir de Chris Warren, qui s'offrait un festival en fin de match (24 points, dont 13 en prolongation) dont ne s'est pas relevé le favori Gravelines. L'équipe nordiste a concédé deux prolongations sans pour autant faire valoir son expérience pour en sortir victorieuse. Ce fut un match somptueux, très équilibré, avec beaucoup d'adrénaline et un duel énorme entre Buycks, MVP du championnat, auteur de 29 points du côté de Gravelines, et Warren, qui a inscrit 28 points pour Nanterre.

La SIG réussit sa sortie

A Rhénus, Strasbourg, N.2 de la saison régulière, qui avait dû passer par la prolongation pour venir à bout de Dijon lors de la phase régulière, a cette fois tenu ses promesses et vécu une soirée beaucoup plus tranquille, menant de bout en bout, dont un troisième quart-temps de feu (27-12), qui a assommé les Bourguignons. Accroché pendant 20 minutes, la SIG a surclassé Dijon après la pause et s'est facilement imposée pour mener dans cette série. Ajinça (14 pts, 12 rbds, 3 ctrs) et Ricardo Greer (18 pts, 5 rbds, 4 pds) ont fait l'essentiel face à Leloup (18 pts), un peu seul dans une équipe de Dijon qui a complètement baissé d'intensité en fin de partie.

Christian Grégoire