Gravelines Leaders Cup Titre 022013
Gravelines remporte la Leaders Cup 2013 | FRANCOIS GUILLOT / AFP

Gravelines remporte la leaders cup

Publié le , modifié le

Gravelines-Dunkerque était intouchable cet après-midi en finale de la Leaders Cup à la Disneyland Arena. Impressionnants de maîtrise, les Nordistes ont mis fin à la série de douze victoires de Strasbourg en s'imposant 77-69. C'est le deuxième titre en trois ans pour le BCM dans cette compétition (ex-Semaine des As). Ludovic Vaty a été élu MVP du tournoi.

 

Il y a la coupe aux grandes oreilles et maintenant le trophée Mickey. La renommée n’est pas encore la même mais Strasbourg et Gravelines avaient bien envie d’être au début de l’aventure. Impressionnants depuis les quarts, les deux leaders de la Pro A avaient mérité d’être là. Vincent Collet estimait que le vainqueur serait celui qui élèverait son jeu le plus haut. Une histoire pour les tours jumelles Vaty et Ajinca, les deux meilleurs pivots français actuels sur les parquets de l’hexagone. Sous leur maillot respectif, ils avaient une partie des clés du match. Comme d’habitude, on cherchait à l’intérieur pour se rassurer. Vaty côté BCM lançait les hostilités mais Gerald Fitch, bien sur ses appuis et le genou solide (le Strasbourgeois était forfait en demi-finale et très incertain pour la finale, ndlr), répondait du tac au tac.

Le BCM vite en action

Pressés de réaliser le premier break, les Nordistes avaient le feu dans les jambes. En mode dragster, Yannick Bokolo inscrivait 5 des 7 premiers points de Gravelines. Mais il n’était pas le seul dans le camp du BCM. La menace venait de partout, notamment de Kennedy Winston avec ses huit unités en dix minutes (19-14 puis 23-14). Alexis Ajinca remettait  toutefois la SIG dans les rails avec trois tirs réussis d’affilée (25-20, 13e). Si Gravelines gardait les rênes du match, Les deux équipes se rendaient coup pour coup. JK Edwards tentait d’imposer sa masse dans la raquette mais Strasbourg commençait à trouver son rythme en défense et des solutions en attaques placées (37-32, 20e).

Buycks en mode MVP, Vaty récompensé

Très mobile, Vaty remettait le couvert en début de deuxième mi-temps (41-32, 23e). Après avoir fixé la SIG à l’intérieur, le BCM alternait parfaitement avec les tirs extérieurs de Winston, Buycks et Bokolo. Grâce à un 13-2, les Nordistes creusaient le plus gros écart du match (51-34, 27e). Acculé, Strasbourg haussait son niveau. Deux tirs primés de Campbell relançait la SIG (51, 42) tandis que Duport et Shurna y allaient de leur contribution à la révolte alsacienne (53-46, 30e). La pression montait et les défenses prenaient le pas. Il n’y avait aucun panier facile de part et d’autre. Strasbourg obtenait seulement ses premiers lancers-francs du match dans le dernier quart-temps tant le mur nordiste avait été solide et efficace. Avec ses 18 points dont certains à des moments cruciaux, Dwight Buycks avait la tête d’un MVP du tournoi mais l’abattage de Vaty était récompensé. C'était la confirmation d’un énorme potentiel (14 pts et 5 rebonds). Gravelines tenait le bon jusqu'au bout malgré le baroud d'honneur de Campbell. En faisant tomber le SIG et sa série de 12 succès toutes compétitions confondue, les Nordistes étaient bien les patrons d'un jour.