John Roberson Dijon
John Roberson (Dijon) | PHOTOPQR/LE PROGRES

Dijon seul en tête en ProA

Publié le , modifié le

Dijon, qui s'est imposé vendredi de justesse à Rouen, est la dernière équipe invaincue de ProA après les défaites de Gravelines, Cholet, Nanterre et Antibes samedi lors de la 3e journée, marquée par la démonstration de Limoges au Mans.

Dijon avait dû s'employer pour obtenir cet honneur (66-70), faisant la différence grâce à une attaque très collective: 7 joueurs entre 15 et 7 points. La JDA a bien fait, puisque samedi, les quatre autres équipes encore invaincues ont craqué.

La plus grosse surprise est venue du Nord, où Gravelines-Dunkerque s'est effondré en fin de partie face à Châlons-Reims, qui n'avait pas encore gagné (82-90). Les Flamands menaient à l'orée du dernier acte avant d'encaisser un terrible 16-29. Nanterre a également subi sa première défaite, de peu, chez le promu Monaco (83-81 a.p.). Les Franciliens ont arraché la prolongation à la dernière seconde sur un panier à trois points de Gerald Robinson (71-71). Mais la JSF a craqué face à l'équipe de son ancien joueur Jamal Shuler, parti cet été en principauté et qui a terminé MVP de la rencontre (22 points, 5 rebonds), avec notamment un  panier primé crucial en prolongation.

Cholet, après un bon départ (29-16), a calé face à Pau-Lacq-Orthez (86-90). Les Béarnais ont effacé leur retard avant de faire la différence sur la fin grâce à leur trio américain Thompson-Smith-Harris (53 points à eux trois). Le vice-champion de France Strasbourg ne s'est pas laissé surprendre par le promu antibois (71-62). Les Sharks ont pourtant fini les trois premiers quarts-temps en tête (50-52 à la fin du 3e), mais le dernier fut à sens unique (21-10). Chalon-sur-Saône a imité Pau, Strasbourg, Monaco et Limoges en remportant  une deuxième victoire face au Havre (87-72). Les Normands avaient pourtant le dessus à la pause (38-42) avant de couler au retour des vestiaires. Enfin, Orléans a remporté sa première victoire face à Nancy (81-76).

Limoges impressionne

Dans le choc de la soirée, Limoges a été sans pitié pour Le Mans (65-80). Les doubles champions de France en titre ont accéléré après la pause grâce à Nobel Boungou Colo (23 points), Frejus Zerbo (16) et leur recrue allemande Heiko Schaffartzik (16), MVP redoutablement efficace (75% aux tirs, 4/4 à trois points).

Christian Grégoire