Dijon Nancy Dobbins Nichols
Le Nancéien Nichols | PHOTOPQR/LE BIEN PUBLIC

Dijon, c'est fou !

Publié le , modifié le

Le Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy de Djion a vécu une soirée complètement folle. La JDA et Nancy ont produit un match incroyable lors de la 2e journée de Pro A. Les Dijonnais ont mené de vingt points avant de voir revenir le Sluc. Comme face à Nanterre, les Lorrains ont eu la victoire dans les mains mais André Harris a égalisé au buzzer. En prolongations, Dijon a eu le dernier mot 99-97.

Ce n'était pas l'affiche du siècle mais le scénario de ce Dijon – Nancy a été renversant. Totalement imprévisible et passionnant. Après dix minutes, c'était bien improbable de penser à un match à suspense. Entre un Sluc indigent (4 balles perdues) et une JDA irrésistible, le match tournait à la correction. Très vite, les Dijonnais ont pris l'ascendant jusqu'à mener 28-8 ! Le coup de gueule d'Alain Weisz portait ses fruits. Le jour et la nuit chez des Cougars plus agressifs et bien plus inspirés. Remis en selle par un 12-4, Nancy refaisait son retard en deux temps (32-20, 15e). Nichols et Paul Harris étaient les initiateurs d'un concours de shoot à 3 pts (7/13 et 5 dans ce quart-temps). Une 2e série (16-3) permettait à Nancy de recoller à 40-39 (20e). 43-41 à la pause, Nancy avait réussi le come-back de ce début de saison. Un retour positif à condition de ne pas refaire la même entame en début de deuxième mi-temps.

Harris vs Harris

Après une mi-temps à deux visages, le match se faisait plus intense avec deux équipes au diapason. Portés par un Paul Harris bouillant des deux côtés du terrain (28 pts, 10 rebonds), les Lorrains insistaient sur leur défense. Même Falker rentrait ses lancers. Dijon n'était pas impuissant grâce à Antoine Mendy et ses tirs longue distance (61-66 30e). En période de récupération et d'intégration sous le maillot nancéien, Florent Pietrus n'avait rien perdu de son agressivité. Son premier tir n'intervenait qu'au bout de 35 minutes. Derrière, Austin Nichols plantait un tir primé qui faisait très mal à Dijon (67-74, 36e). On ne donnait pas cher de la peau des hommes de Jean-Louis Borg. Mais la JDA ne lâchait rien. Mykal Riley entretenait le suspense et Dobbins remettait Dijon à 1 pt (77-78, 39e). A l'image du match, la dernière minute était complètement folle. En pénétration, TJ Campbell pensait crucifier le Sluc (80-78) mais Nichols trouvait la mire à 3 pts (80-81, 40e). Flo Pietrus sortait lui le contre de la victoire ! On le croyait puisque Nancy menait de 3 pts à quelques secondes de la fin. Les Couguars envoyaient André Harris sur la ligne pour cueillir leur première victoire de la saison.

Nancy est ​maudit

La semaine dernière, Nanterre était dans la même situation et avait battu le Sluc. La vidéo a dû circuler jusqu'à Dijon… Après avoir mis le premier lancer, Harris ratait volontairement le second. Au nez des Lorrains, il prenait son propre rebond et égalisait à 1/10e du buzzer. Nancy était plongé dans une prolongation dont les Couguars ne sortiraient pas vainqueurs. Prenom puis Riley (17 pts) donnaient un avantage aux locaux (96-91, 44e). Falker (23 pts - 10 rebonds) répondait en égalisant mais sur une ultime faute de Nichols, TL Campbell (16 pts) offrait un incroyable succès à la JDA.