Le Chalonnais Roberson face à Paris-Levallois
John Roberson, décisif avec Chalon, ici face au Parisien Landing Sane | MAXPPP - Anthony Massardi

Chalon-sur-Saône passe en finale après sa victoire à Paris-Levallois (82-55) dans le match 4

Publié le , modifié le

Encore une fois mené par un John Roberson intenable (20pts, 6 passes, 3rbds) soutenu par Lance Harris (16pts, 5rbds), Chalon-sur-Saône a remporté le match 4 de la demi-finale de ProA sur le parquet de Paris-Levallois (82-55). Les joueurs de Jean-Denys Choulet ont été dominateurs dans ce 4e acte, qui leur ouvre les portes de la finale. Ils devront néanmoins attendre pour connaître leur adversaire, puisque l'ASVEL et Strasbourg sont dos à dos (2-2), et se départageront dans un match 5 décisif.

Deux victoires à domicile (72-69, 84-77), et une à l'extérieur. Chalon-sur-Saône a bien mené sa barque pour se qualifier pour la finale de ProA. Après la petite claque reçue lundi sur ce parquet (86-69), les hommes de Jean-Denys Choulet n'ont laissé aucune chance aux Parisiens de maintenir le suspense. Dès l'entame du match, ils ont pris l'avantage au score, pour ne le céder qu'avec parcimonie. A la fin du 1er tiers-temps, le score était serré (15-14 pour Chalon). Les deux équipes étaient encore au coude à coude (21-21) après 2 minutes de jeu dans le 2e quart-temps, lorsque l'écart s'est creusé. D'un côté, Chalon a inscrit 17 points, de l'autre, Paris-Levallois n'en a pas mis un (38-21 à la mi-temps du 2e quart-temps). Difficile, dès lors, de se remettre de ce trou noir.

Surtout lorsque John Roberson fait la pluie et le beau temps dans le camp adverse: 18 points, 2 rebonds, 5 passes décisives, et que Clark réalise une belle moisson au rebond (6 avec 11 points en plus) sans oublier un Harris précis (7/10 à 2pts, 16pts et 5 rbds, 3 passes). Jamais l'écart ne passera sous la barre des 16 points dans le 4e et dernier quart-temps. Malgré les 14pts et 9 rebonds de Campbell, les 10pts et 8 rbds de Labeyrie, Paris-Levallois, les 11pts, 5rbds et 2 passes de Rich, Paris-Levallois, qui était pour la 1re fois de son histoire en demi-finale, n'a pas été plus loin. L'Elan Chalon aura l'avantage du terrain pour cette deuxième finale de son histoire après le sacre de 2012, saison au cours de laquelle ils avaient réalisé le triplé Championnat/Coupe/Leaders Cup.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Championnat de France de basket - Jeep Elite