La finale de ProA 2017 entre Strasbourg et Chalon
Le Strasbourgeois Romeo Travis en défense avec Cameron Clark (Chalon) | MAXPPP - PQR - L'ALSACE - JEAN-MARC LOOS

Chalon renverse in-extremis Strasbourg dans le match 3 de la finale de ProA

Publié le , modifié le

Après sa victoire à Chalon-sur-Saône (74-72) lors du match 2 jeudi, Strasbourg s'est incliné à domicile (71-70) lors de la finale de ProA. La SIG, qui a mené au score pendant presque tout ce match 3 sans jamais avoir plus de 10 points d'avance, a laissé les commandes pour la première fois à moins de 3 minutes de la fin du match, Chalon mène désormais cette finale (2-1), avant le match 4, toujours en Alsace.

Après quatre finales consécutives perdues, Strasbourg va-t-il enfin remporter le titre de champion de France ? Si le match s'était arrêté un peu plus tôt, les supporters de l'équipe y croiraient forcément. Mais en s'inclinant dans le match 3 dans sa salle, l'équipe s'est plutôt rapproché d'une nouvelle désillusion.

Après avoir pris l'avantage du terrain en s'imposant jeudi (74-72) à Chalon, la SIG a enfoncé le clou dans sa salle, pour ce premier acte à domicile. Jamais les Chalonnais n'ont été décrochés, le plus grand écart intervenant en fin de match, à 5 minutes du terme de la rencontre (68-58) sur un tir de Ntilikina. Mais à 2'45 de la fin du match, un tir de Nzeulie les a placés pour la première fois devant au score (69-68), après une série impressionnante sans le moindre point des Strasbourgeois. A 45 secondes de la fin, deux lancers-francs de Lacombe remettaient la SIG devant (70-69). Mais Nzeulie redonnait l'avantage aux visiteurs (71-70) à l'ultime seconde de la rencontre.

Un scénario terrible pour les hommes de Vincent Collet, finalistes malheureux des quatre dernières finales du championnat de France. A Chalon, dominé au rebond (30 contre 35), Roberson (20pts, 2 rebonds, 2 passes), Clark (14pts) et surtout le décisif Nzeulie (11pts, 1/2 à 3pts, 4rbds) sans oublier les 6rbds et 6 pts de Fall ont été précieux dans une fin de match irrespirable. "On intercepte deux ballons qui nous permettent de revenir très près, derrière ça a mis la pression de leur côté, et ils ont raté des shoots", s'est félicité Nzeulie.

Réactions

Jérémy Nzeulie (arrière de Chalon-sur-Saône): "Notre changement de défense a fait la différence, ils perdent deux ballons qui nous remettent dans le match et on a le sang-froid pour finir. J'ai dribblé et je me suis dis qu'il fallait aller au bout, j'ai pris mes responsabilités, j'ai eu de la chance. Je suis content d'avoir rattrapé ma bévue du match précédent. Ca met beaucoup de pression sur leur dos. On a vraiment tous envie d'aller au bout. Dans les trois dernières minutes, on est devenu l'agresseur et plus l'agressé, c'est ce qui a fait la différence."

Jean-Denys Choulet (entraîneur de Chalon-sur-Saône): "J'ai dit aux joueurs dans les trois dernières minutes que si on veut gagner, il faut +trapper+ tous les +pick and roll+ (passer à deux défenseurs sur le porteur de balle, ndlr). Après c'est le talent de Jérémie. C'est un juste retour des choses. C'est la beauté du sport, on n'a rien volé ce soir. Peut-être qu'ils vont être champions, mais on ne voulait pas qu'ils le soient ici. Il va falloir nous passer dessus, s'ils veulent gagner. Il reste un match ici, on va le jouer. Après, ce sera la fête à Chalon, c'est garantie sur facture. Que le public me siffle, ça ne me dérange pas."

A.J. Slaughter (arrière de Strasbourg): "Nous avons contrôlé tout le match, mais avec le changement de défense, on a perdu des balles. Ca nous fait mal, on fera mieux le prochaine fois. C'est très difficile, ça crève le coeur, on sentait qu'on allait gagner. On a bien joué sauf les quatre dernières minutes. On va devoir relever la tête. Pour le match 4, ce sera à la vie à la mort."

Fiche tech​nique

A Strasbourg (Rhénus Sport): Chalon-sur-Saône bat Strasbourg 71 à 70 (20-25, 16-14, 16-20, 19-11)
Chalon-sur-Saône mène la série 2 victoires à 1
Arbitres: MM. Collin, Difallah, et Maistre

Strasbourg
27 paniers (dont 5 sur 16 à trois points) sur 61 tirs - 11 lancers francs sur 14 tentés - 29 rebonds (Jaiteh, 7) - 11 passes décisives (Lacombe, Slaughter, Walker, Travis, 2) - 14 balles perdues - 17 fautes personnelles.
Marqueurs: Lacombe (6), Slaughter (17), Leloup (6), P. Sy (2), Walker (7), Jaiteh (9), Ntilikina (8), Travis (6), Howard (9)

Chalon-sur-Saône
28 paniers (dont 4 sur 15 à trois points) sur 58 tirs - 11 lancers francs sur 17 - 27 rebonds (Fall, 6) - 10 passes décisives (Harris, 3) - 9 balles perdues - 17 fautes personnelles.
Marqueurs: L. Harris (2), Pitard (1), Ibekwe (4), Roberson (20), Clark (14), Fall (6), Nzeulie (11), Bouteille (13)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Championnat de France de basket - Jeep Elite