Chalon
L'Elan Chalon | PHOTOPQR/JOURNAL SAONE ET LOIRE

Chalon fait le break

Publié le , modifié le

Dans le remake de la dernière finale de Pro A, Chalon s'est difficilement défait du Mans (66-60) au Colisée. A l'issue d'une rencontre où les deux formations sont passées par tous les états, les Sarthois (5e) ratent l'occasion de monter sur le podium tandis que l'Élan (3e) se rapproche dangereusement de Strasbourg (2e).

Le début de match est très timide pour les visiteurs Manceaux, qui ne scorent que 5 points en 6 minutes de jeu et terminent le quart temps à 3/14 aux tirs. D'abord maladroits eux aussi, les hommes de Gregor Beugnot ajustent la mire dans le sillage de Blake Schilb : plus engagés, plus tranchants et plus appliqués, ils prennent vite onze points d'avance (21-10).

Le début du deuxième quart-temps fait office de véritable concours à trois points. En quelques possessions, Cam Long rentre le total impressionnant de quatre tirs primés, auxquels parviennent à répondre Blake Schilb, Marcus Denmon et Nicolas Lang. A ce moment du match, les deux formations sont plus adroites derrière l'arc (12/20) que près du cercle (10/27)!

Darius Washington a beau en rajouter une couche longue distance, Chalon ne perd pas ses moyens : les Sarthois ne parviennent pas à raccrocher le wagon et laissent les locaux s'ajuster défensivement. L'adresse retombe quelque peu avant le retour au vestiaire et Blake Schilb, l'homme de la première mi-temps (13 points, 5 passes) fait souffler les siens à la pause (40-31).

Chalon coule dans le 3e quart, Le Mans dans le 4e

A l'image de Marko Kesselj (1/6 à la mi-temps) qui revient des vestiaires en marquant deux bombes derrière l'arc, les Manceaux entament la deuxième période avec de nouvelles ambitions. Plus engagés qu'auparavant, ils profitent de la désorganisation offensive de Chalon pour repasser devant après 27 minutes de jeu. Principal artisan de la remontée : le duo intérieur formé par Cuthbert Victor, hyperactif dans la peinture et au rebond, et JP Batista, excellent dans son rôle de tour de contrôle. Les locaux, impuissants et sans solution, encaissent un 20-4. Nicolas Lang stoppe l'hémorragie mais l'Élan reste en retrait avant l'ultime quart-temps (51-50).

JBAM, peu en vue jusqu'alors, redonne enfin de l'air à Chalon qui passe un 7-0. Omniprésent des deux côtés du terrain, il crée des espaces en attaque, les ferme en défense et rallume à lui tout seul le Colisée. Dans une fin de match hachée et pleine de déchets, Le Mans déjoue et perd un nombre de balles embarrassant (26 au total). Les champions de France en titre n'ont finalement qu'à se reposer sur ses hommes forts – Schilb, Williams – pour conclure sans trembler (66-60).

"J'ai eu la chance de répondre présent au bon moment", a déclaré JBAM à l'issue de la rencontre. "On avait à cœur de se racheter (Chalon s'était incliné à Orléans la semaine dernière, ndlr)". Grâce à l'incontournable Blake Schilb (23 points, 6 passes et 5 interceptions), Chalon n'est désormais plus qu'à une victoire de la SIG, deuxième derrière Gravelines.