BLAKE SCHILB
Blake Schilb (Chalon) | MAXPPP

Chalon fait exploser Paris-Levallois

Publié le , modifié le

Chalon s'est imposé avec la manière (93-78) dans la salle de Paris-Levallois vendredi en match avancé de la 27e journée, confortant ainsi sa position préférentielle dans les quatre premiers du championnat de ProA, dans la perspective des play-offs, pour lesquels les Parisiens, payant leur irrégularité depuis le début de la saison, ne sont pas encore qualifiés.

Les Chalonnais, en pleine réussite, ont livré un match remarquable qui leur  permet de prendre seuls la deuxième place, dans l'attente des matches de  Strasbourg et Gravelines samedi.  A l'approche des phases finales, les champions de France retrouvent toute leur cohésion et leur motivation, à l'image d'un Blake Schilb absolument exceptionnel (16 points, 8 rebonds et surtout 15 passes décisives). Ils ont démontré qu'ils n'avaient pas renoncé à leur titre et que, quand ils jouent avec le maximum d'abnégation, comme ils l'ont fait face aux Parisiens, ils sont difficiles à contrer.

Troisième défaite de rang pour Paris-Levallois

Comme ils ont pu s'appuyer sur un collectif retrouvé, avec Denmon (17 pts), Williams et Evtimov (14 pts) au relais de Schilb, les Chalonnais qui avaient déjà fait l'écart à la pause, ont dominé sans trembler des Parisiens trop attentistes, dominés aux rebonds (43 contre 25) qui n'ont réagi qu'en toute fin de match. 

Chalon-sur-Saône, le tenant du titre, a lancé un avertissement retentissant à toute la ProA en démontrant qu'il allait encore falloir compter avec lui. Pour Paris, a contrario, il s'agit de la troisième défaite consécutive en  ProA. La qualification pour la finale de la Coupe de France, après le succès mercredi sur Villeurbanne, n'aura finalement pas trouvé de prolongement en Championnat. Les Parisiens, qui pourraient bien ne plus figurer samedi soir parmi les huit qualifiés pour les play-offs, ont été submergés par le talent offensif des Chalonnais, et n'ont pas pu compter sur le rendement habituel de Sean May, cantonné à 14 points.

Christian Grégoire