Nanterre--Paris-Levllois
. | .

Chalon assure, Paris-Levallois s'adjuge le derby

Publié le , modifié le

La première soirée de play-offs avait vu la veille des succès à l'extérieur de Pau-Orthez (à Strasbourg) et de Villeurbanne (à Strasbourg). La tendance s'est maintenue mardi avec la victoire de Paris-Levallois (88-85) dans le derby francilien sur le parquet de Nanterre. Seul Chalon/Saône, faisant valoir la logique par rapport à la saison régulière, s'est imposé à domicile devant Le Portel (76-63).

Comme promis, le choc entre les deux équipes des Hauts-de-Seine a été musclé mais le suspense semblait plié après le "alley oop" de Suleiman Braimoh, servi par Chris Warren (23 points) en début de seconde période (44-62). Nanterre avait creusé le plus gros écart du match (18 points) et se dirigeait tranquillement vers son premier succès en play-offs depuis son sacre en 2013. Mais les Levalloisiens, même privés de Vincent Poirier, qui a fait des dégâts sous les arceaux avant de se blesser, ont inscrit pas moins de 19 points en cinq minutes
pour souffler dans le coup de Nanterre dans la dernière ligne droite (63-64). "On s'est parlé dans les vestiaires à la mi-temps. On s'est dit: 'On s'en fout'. Personne ne parie sur nous depuis le début. On n'a qu'à jouer avec les 'cojones'", a affirmé au micro de SFR Sport 2 l'intérieur Louis Labeyrie, meilleur marqueur de son équipe (20 points).

Il a été bien épaulé par Cyrille Eliezer-Vanerot (14 points), qui a décoché plusieurs flèches empoisonnées (4/5), dont celle qui a donné l'avantage au P-L à quatre minutes de la sonnerie (76-74) La partie a été serrée jusqu'au bout. Un dernier tour de magie de l'intenable
Warren, qui faisait sciemment rebondir son lancer franc sur le cercle, aurait pu provoquer une prolongation. Mais la tentative à trois points du shooteur allemand Heiko Schaffartzik passait à côté.

Nanterre concédait sa cinquième défaite d'affilée en  play-offs après les deux contre Nancy en 2015 et les deux autres contre Monaco l'an passé. C'est une nouvelle surprise après les succès de Villeurbanne sur le parquet du champion de la saison régulière Monaco (72-69) et celui de Pau-Orthez à Strasbourg (102-92) après deux prolongations lundi. Seul Chalon-sur-Saône, deuxième de la première phase, aura assumé son statut de favori, en dominant Le Portel, qui découvrait les play-offs après avoir découvert l'élite.

L'Elan s'est redressé après un début de match raté (0-10) en s'appuyant notamment sur le géant Moustapha Fall (14 points, 6 rebonds, 7 passes décisives). "Nous étions fébriles en début de match. On peut mal démarrer et finir proprement, c'est ce qu'on a fait", a affirmé l'entraîneur chalonnais Jean-Denys Choulet, en militant pour une formule au meilleur des cinq matches dès les quarts.

Christian Grégoire

Championnat de France de basket - Jeep Elite