Jamar Smith
Jamar Smith, le joueur du CSP Limoges. | Photo Anthony Serpe / DPPI

Battu par l'ASVEL, Limoges est en crise

Publié le , modifié le

Dans une mauvaise passe après deux défaites consécutives, Limoges s'est effondré dans le money-time face à l'ASVEL (79-81) lundi soir en Pro A à Beaublanc. Le CSP plonge dans la crise.

"On est dans le dur en ce moment". La phrase était signée du président du CSP, Frédéric Forte, avant la réception de Villeurbanne (ASVEL) lundi sur le parquet de Beaublanc en match décalé de la 19e journée. Le président du club Du Limousin ne pensait pas si bien dire. Solide troisième de Pro A avec un bilan plutôt très bon (15-4), Limoges en veut toujours plus après son titre de l'an passé. Mais deux défaites de suite, dont une claque infligée par Nanterre à Beaublanc (72-90), ont cassé la machine. Les coéquipiers d'Adrien Moerman n'ont pas réussi à renverser la tendance et se sont inclinés face à l'ASVEL dans le money-time (79-81). Ils enchaînent une troisième défaite de rang. Inquiétant.

En tête lors des trois premiers quarts-temps (25-17, 18-21, 21-15), le CSP s'est effondré dans le money-time, quand l'ASVEL s'est d'abord rapproché à un petit point avant de dévorer tout cru les champions de France, sur un tir de Green, un ancien de la maison. Il restait 17 secondes à jouer et Limoges avait la tête sous l'eau, des doutes plein la tête. C'est ensuite Alex Acker qui a achevé le CSP en rentrant deux lancers-franc à six secondes de la fin pour parachever un succès qui hisse les Lyonnais dans le top 8. L'ASVEL n'était en effet classé que 10e du championnat au coup d'envoi.

"On est revenu"

Mais le MVP du match, c'est l'ailier Ahmad Nivins. L'Américain du New Jersey avait la main chaude et a porté les siens avec 20 points et un 8/12 au tir. "Surtout on n'a pas craqué, c'est ça l'essentiel après ce match. Malgré un très mauvais début, ils avaient une grosse avance mais on est revenu. C'est excellent", confiait l'entraîneur américain de l'ASVEL, JD Jackson. Une analyse parfaite du match et par ricochet de l'effondrement du CSP, qui a craqué mentalement et encaissé 28 points dans le dernier quart-temps (15-28) !

Camille Belsoeur @camBelsoeur

Championnat de France de basket - Jeep Elite