Nancy Le Mans Samnick Kahudi 032011
La lutte entre le Nancéien Samnick et le Manceau Kahudi | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Pro A : Nancy domine Le Mans

Publié le , modifié le

Il aura fallu attendre la dernière seconde du match pour voir Christian Monschau respirer. Le coach lorrain avait pourtant vu son équipe dominer largement Le Mans en première mi-temps. Mais les Sarthois ont monté leur rideau de fer en fin de match pour repasser devant et pousser le Sluc dans ses derniers retranchements. C'est un lancer-franc raté de Ben Dewar qui offrait la victoire 76-75 aux Nancéiens, leaders provisoire de cette 23e journée de Pro A.

Le Mans à Nancy sans Alain Koffi et sans pigiste médical, autant envoyer tout de suite le MSB à l'abattoir. Rivaux pendant plusieurs saisons, les deux équipes sont sans comparaison en ce moment. Opposés en Coupe de France mardi (succès lorrain 75-70 et qualification pour les quarts de finale), Nancéiens et Manceaux se lançaient dans un début de match débridé, c'est-à-dire sans intensité défensive. Tant mieux pour le spectacle ! Nancy allumait le premier à 3 pts (4/5 d'entrée) dont trois tirs primés pour le seul Kenny Grant. Le Mans tenait le choc (12-11, 4e) mais, comme à Cholet et Roanne, rentrait vite dans le rang après un 7-0 lorrain (24-16, 9e).

Le Sluc insistait sur ses points forts (Darden, 19 pts) et assurait le tempo (31-19, 12e). Toutefois, l'écart se maintenait autour des 10 pts malgré une adresse mancelle assez faible (31 %). C'était peut-être la meilleure nouvelle pour les Sarthois. JD Jackson remobilisait ses troupes qui revennaient à 4 pts après la pause (55-51, 25e) mais deux tirs primés redonnaient de l'air au Sluc (61-51, 28e). Qu'importe car la pression défensive était revenu côté sarthois. Quel changement d'attitude ! Et quel gâchis ! Chaque balle gagnée par le MSB était rendue presque instantanément.

Le MSB ne voulait pas mourir sans avoir été au bout de son idée. Les Tangos sonnaient la charge en début de 4e quart-temps. Porté par un Acker félin (8 pts en 4 minutes, 21 pts au total), le MSB enquillait un 12-0 (65-65, 35e). Nancy attendait 5'10" pour marquer dans cette dernière période. Sur sa lancée, Le Mans prenait la tête pour la première fois du match (67-69, 37e) avant de prendre un nouvel éclat sur un 8-0 pour Nancy. Mais tout se jouait dans la dernière minute pour des Manceaux revenus à -2 grâce aux nombreuses pertes de balle du Sluc (19). En ratant un lancer-franc, Deane offrait une ultime chance au MSB de recoller. Il y avait trois lancers dans les mains de Ben Dewar pour égaliser. Il en laissait un en route. Un de trop.