Monaco
Christopher Evans de Monaco | AFP

Basket - Pro A: Monaco en favori et Strasbourg en habitué, pour conjurer le sort

Publié le

Premier de la saison régulière, Monaco s'avance en favori des play-offs de Pro A de basket qui débutent mardi soir, où Strasbourg essaiera de conjurer le sort pour décrocher enfin un deuxième titre national, après cinq échecs consécutifs en finale. C'est la même rengaine depuis trois saisons: depuis son retour dans l'élite du basket français à l'automne 2015, le club de la Principauté a toujours bouclé les 34 premiers matches en tête du classement de Pro A.

Seulement voilà, une fois mai et juin venus, avec leurs impitoyables play-offs, Monaco a toujours déçu. A chaque fois, les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont buté contre Villeurbanne: en quarts de finale l'an passé et en demi-finale il y a deux ans. Et un bilan catastrophique dans sa salle Gaston-Médecin -- trois défaites en cinq matches de play-offs. Avec 25 victoires lors de la phase régulière, la Team Roca enregistre son bilan le moins élogieux des trois dernières saisons, mais peut se targuer d'avoir remporté une troisième Leaders Cup (tournoi réunissant les huit meilleures équipes de la phase aller) de rang en février et d'un long parcours européen (finale perdue en Ligue des champions - le 3e échelon - contre l'AEK Athènes, début mai).

Pau-Orthez s'élève comme premier obstacle sur la route des Monégasques vers un premier titre de champion de France. Faciles vainqueurs du match aller dans le Béarn, ils se sont inclinés début mai à domicile contre l'Élan, quatre jours après son revers traumatisant en finale de C3.
 

Une autre compétition pour Collet

Les deux défaites lors des trois derniers matches de Pro A ont sonné comme une alarme pour les coéquipiers des Américains DJ Cooper (meneur) et Aaron Craft (arrière). En habitué, Strasbourg défie Nanterre et mène le peloton des prétendants au trône national derrière Monaco. La SIG a été battue cinq fois d'affilée en finale de Pro A depuis 2013, et espère vaincre la malédiction pour décrocher son deuxième titre national après 2005. Balayés dans leur Rhénus par Monaco (90-71) mi-avril, les Alsaciens, vainqueurs de la Coupe de France contre Boulazac fin avril, ont depuis retrouvé de la consistance en défense et n'ont plus perdu depuis, s'imposant notamment au Mans (80-70) pour s'assurer la 2e place de la Pro A et l'avantage du terrain jusqu'en demi-finale.

"Une autre compétition, beaucoup plus exigeante, commence", prévient l'entraîneur de la SIG Vincent Collet, estimant qu'aucun match de saison régulière "ne peut être comparé avec ceux qui vont se présenter maintenant en play-offs". Troisième derrière Monaco et Strasbourg, Le Mans se trouve en embuscade et affrontera Villeurbanne (6e) pour l'affiche des quarts de finale. L'Asvel voudra de son côté faire honneur à son statut de seul club français invité en Euroligue à compter de la saison 2019-20 et briller dès cette année en Pro A.
 

AFP

Championnat de France de basket - Jeep Elite