Lamine Kanté (Poitiers)
Lamine Kanté (Poitiers) | PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/Etienne LIZAMBARD

Poitiers fait tomber l'Asvel

Publié le , modifié le

Dans ses Arènes, le PB86 a eu raison de Villeurbanne 78-72 lors du dernier match de la 9e journée de Pro A. Dominateurs pendant la majorité du match, les Poitevins ont résisté au retour des Rhodaniens, toujours aussi inconstants. Avec 26 points, Anthony Smith s'est taillé la part du lion et a joué un grand rôle dans ce beau succès. Poitiers se donne ainsi un peu d'air au classement et peut encore rêve de la Leaders Cup (ex-Semaine des As).

Revenu dans les premières places des Pro A, Villeurbanne allait-il faire fuir ses vieux démons et croquer les modestes poitevins. Après un bon départ des Verts, la machine se grippait. Celle du PB86 se mettait en route sur un 13-2 fondateur (18-9, 8e). Artificier en chef, Anthony Smith se faisait appeler "Monsieur" en passant 10 points dans le premier quart (23-11, 10e). A voir l'évaluation en faveur de Poitiers (27 à 5), il n'y avait qu'une équipe sur le terrain. L'écart gonflait au-delà des dix points et le PB86 maintenait la pression (33-16, 14e). Dans des Arènes surchauffées, les Poitevins faisaient aussi le show comme sur cette passe de Dobbins entre les jambes du Villeurbannais Uche Nsonwu-Amadi pour un dunk de Nivins (42-29, 19e). Gray enfonçait le clou en marquant au buzzer (44-33, 20e).

"Monsieur" Smith

Pierre Vincent était plus que remonté dans les vestiaires. Secoués par leur coach, les Rhodaniens revenaient transfigurés. Une défense bien plus hermétique et surtout une bien meilleure inspiration offensive. Avec un 10-0 en trois minutes, ils revenaient à portée de tir (47-43, 24e). Mais Villeurbanne avait beau se rapprocher, il n'arrivait pas à repasser devant 58-55 (30e). L'intensité des Verts finissait par payer. Ils reprenaient l'avantage et mettait fin à trente minutes de course-poursuite (58-59, 33e). Du coeur, Poitiers n'en manquait pas et en remettait à son tour avec Kanté (12 pts), Dobbins (16 pts) et Smith (26 pts). Des ballons volés. Des rebonds arrachés. Malgré des deux décisions litigieuses, le PB86 s'assurait un petit matelas sur un 7-0 (70-66, 39e). Les frissons dans le dos, Poitiers gardait la main jusqu'au bout 78-72.