ASVEL Nancy Jefferson contre Samnick 10 2010
Davon Jefferson au contre sur Victor Samnick | AFP - Philippe Merle

Pau et l'ASVEL se réveillent

Publié le , modifié le

Après trois défaites initiales, le promu Pau-Orthez a remporté son premier succès de la saison lors de la 4e journée de ProA en battant dans sa salle les Strasbourgeois (77-72). Le duel des meneurs internationaux a donc tourné en faveur de Sciarra (5pts, 8 passes décisives) aux dépens de Jeanneau (3pts, 4 passes). Dans l'autre rencontre avancée, Nancy a perdu son invincibilité en s'inclinant (80-73) à Villeurbanne, qui gagne également son premier match.

C'est une libération. Pour la première fois depuis son retour dans l'élite, Pau-Orthez est sorti vainqueur du terrain. Sur son parquet, face aux Strasbourgeois qui n'avaient connu qu'une défaite depuis le début de la saison, les Palois ont parfaitement su profiter d'un jeu collectif bien huilé, et surtout de la belle adresse de Demetric Bennett, auteur d'un total de 25 points à 50% à 2pts et 3/5 à 3pts, ajoutant quatre rebonds et deux interceptions. Avec l'ancien meneur de l'équipe de France Laurent Sciarra à la baguette (5pts, 8 passes décisives), les Palois se sont remis sur de bons rails et se sont donnés un peu d'air frais. En face, malgré les 29pts et 12 rebonds de Ricardo Greer, les Strasbourgeois ont eu bien du mal à trouver d'autres solutions offensives, seul Pasco passant la barre des dix points (13pts). Pau, à hauteur à la pause (36-36), a creusé l'écart au 3e quart-temps en passant un 17-0 dévastateur (53-36, 26e). L'avantage des Béarnais a ensuite fondu sous l'impulsion de Greer (73-72, 39e) mais deux lancers francs de Slaven Rimac et un dunk de Michael Bauer ont permis aux Palois de se rattraper après l'humiliation subie à Limoges (90-63) la journée précédente.

Pour le premier match joué sans son scoreur Mims, Nancy a subi son premier revers de la saison en championnat. A l'Astroballe, les Alsaciens ont chèrement payé cette absence, qu'ils devront compenser puisqu'elle durera toute la saison, en n'étant incapables de trouver la bonne distance loin du cercle. Et comme en plus Davon Jefferson (26pts, 11 rebonds) et Mickael Gelabale (23pts, 4 passes) se sont retrouvés, l'ASVEL a mis provisoirement fin à ses maux de tête en s'imposant pour la première fois de la saison. Là-aussi, le collectif a primé dans cette victoire, les Villeurbannais ajoutant une domination au rebond (36 contre 29). Pour ses débuts, l'ancien coéquipier de Joakim Noah à l'université de Florida, Matt Walsh, a rendu une copie plus que correcte (7pts, 1/2 à 3pts, 7 passes décisives, 6 rebonds). Un gros ouf de soulagement a été poussé dans le club qui affiche le plus gros budget de France.