Gregg Popovich et Tony Parker
Le coach de San Antonio, Gregg Popovich, en discussions avec son meneur Tony Parker | SIPA - BARRY GUTIERREZ

Parker brille avant le All Star Game

Publié le , modifié le

Le meneur de jeu de San Antonio Tony Parker est parti pour Orlando, où il jouera dimanche son quatrième All Star Game de sa carrière, après une belle prestation lors de la victoire à Denver 114 à 99, assortie d'un "double-double". Dans l'un des chocs de la soirée, le Heat a pris la mesure de Nuew York et sa nouvelle satr Lin réduit à de la figuration (102-88). Oklahoma prend le meilleur sur les Lakers 100 à 85 tandis que Atlanta domine Orlando 83 à 78.

Il est en forme et cela se voit. Tony Parker a conclu l'un de ses plus beau mois en NBA à Denver en compilant 16 points et 12 passes décisives. Au cours du mois de février, le Français a pleinement justifié sa sélection pour le match des étoiles avec 25 points et 8,5 passes décisives de moyenne lors des onze victoires des Spurs. Laissé au repos par son coach, il n'a pas joué lors de la seule rencontre que San Antonio a perdu ce mois-ci (défaite de 40 points mardi à Portland). Sur ses quatre derniers matches, le triple champion NBA (2003, 2005, 2007) affiche même une moyenne affolante de 25,75 points et 11,75 passes décisives.

Les Spurs ont remporté 12 de leurs 13 derniers matches et mènent le bal dans la division sud-ouest devant les Mavericks de Dallas, champions en titre. Parker était le seul tricolore en action jeudi en NBA comme il sera le seul à représenter la France lors du traditionnel week-end du All Star Game, de vendredi à dimanche à Orlando.

Lin éteint par le Heat

Avec 8 points, 3 passes et 8 pertes de balle, le bouillant meneur de New York Jeremy Lin a été refroidi jeudi par le "Big Three" de Miami.  Lin, qui a aligné les miracles pour les Knicks depuis le début du mois alors qu'il était un inconnu en janvier, provoquant un vent de "Linsanity" (folie Lin) aux Etats-Unis, a rendu sa plus mauvaise copie depuis son avènement. New York s'est incliné en Floride (102-88), étouffé par la défense des Heat, pour la dernière journée avant une pause de quatre jours pour le All Star Game. Miami a ainsi obligé New York à commettre 15 pertes de balle avant la mi-temps et a limité les Knicks à 4 sur 15 aux tirs dans le troisième quart temps.

Le "Big Three" a en plus rempli son rôle offensif: Chris Bosh a marqué 25 points, Dwyane Wade 22 et LeBron James 20 pour une équipe qui a enregistré sa 8e victoires d'affilée et qui affiche le meilleur bilan de NBA à mi-saison. "Nous n'avions pas de plan anti-Lin, a expliqué l'entraîneur Erik Spoelstra. Mais nous voulions le traiter avec le respect qui lui était dû." Le Heat est plus que jamais le leader à l'Est (27 victoires pour 7 défaites) devant Chicago (27-8).

Le phénomène Jeremy Lin a fait le tour de la planète en moins de trois semaines après que ce jeune homme de 23 ans, premier Américain d'origine asiatique à jouer en NBA, eut réalisé la meilleure performance de l'histoire de la NBA moderne (depuis 1976) à l'issue de ses dix premières titularisations. "Nous venons de jouer contre ce qui est sûrement la meilleure équipe de NBA", a dit l'entraîneur des Knicks Mike D'Antoni. "C'est l'exemple à suivre."

Durant le plus fort

Dans l'autre choc de la soirée, le Thunder a dominé les Lakers. Le duel entre les deux meilleures gâchettes de la NBA, Kobe Bryant qui tourne à 28.4 points de moyenne et Kevin Durant à 27,9 points, a tournée à l'avantage du premier. Pourtant, les coéquipiers de Bryant (24 points) ont réalisé un bon départ avant de subir la réussite offensive du Durant (33 points). Bien épaulé par Westbrook (19 points), Durant a connu une bonne soirée au tir (12 sur 22) à l'opposé de Bryant (7 sur 24) et de Bynum (14 points mais 5 sur 15 aux tirs). Oklahoma (27 victoires pour 7 défaites) consolide sa place de leader de la conférence Ouest devant les Spurs (24-10). 

Dans la dernière rencontre de la soirée, Atlanta de Josh Smith (22 points) a fait exploser Orlando lors de la première période en infligeant un 57 à 30 difficile à rattraper. Pourtant, les Floridiens, pas en réussite au tir (37,8 %) ont tenté de réagir dans le troisième quart-temps (25 à 11) mais Howard (12 poinst, 12 rebonds) n'a pas été suffisamment dans un point soir pour inquiéter les Hawks.

Résultats de la nuit
Miami – New-York 102-88
Atlanta – Orlando 83-78
Denver – San Antonio 99-114
Oklahoma – Los Angeles Lakers 100-85

Mathieu Baratas