Paris et Gravelines ont joué 8 secondes

Publié le , modifié le

Paris-Levallois et Gravelines ont joué lundi, en catimini, les 8 secondes qui manquaient pour valider leur rencontre du 14 décembre dernier, interrompue après une bagarre générale. Ce qui n'a en rien influé sur le score qui est resté identique (86-78 pour les Parisiens).

Quatre joueurs du P-L et deux de Gravelines (le minimum autorisé sur un parquet) se sont prêtés à cette formalité exigée par la Ligue nationale de basket. Le match a repris sur une remise en jeu dans un stade Pierre de Coubertin vide. Aucun adversaire n'a disputé le ballon au Parisien Vincent Poirier pendant les 7 secondes 9/10e qui restaient à jouer.

Christian Grégoire