Kendrick Perkins sur Tim Duncan
Kendrick Perkins prend le dessus sur Tim Duncan | MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Oklahoma City en finale en battant San Antonio

Publié le , modifié le

Vainqueur de San Antonio ce mercredi 107-99) en finale de Conférence Ouest, Oklahoma City s'est qualifié pour la finale de la NBA. OKC est ainsi venu à bout des Spurs par 4 victoires à 2. Cette franchise atteint pour la première fois la grande finale depuis 1996, du temps où elle s'appelait encore les Seattle SuperSonics. Dès mardi, le Thunder rencontrera en finale le vainqueur de Boston - Miami, les Celtics menant 3-2 leur série.

La fraîcheur et l’enthousiasme de la jeune équipe d'Oklahoma City a eu raison des expérimentés joueurs de San Antonio. La défaite de lundi dernier à domicile a laissé quelques traces dans les esprits du côté des Texans. Des regrets aussi pour Tony Parker, qui malgré 29 points inscrits (pour la plupart inscrit lors des deux premiers quarts temps), n'a pu empêcher son équipe de sombrer dans une quatrième défaite en six rencontres. Impuissants se sont montrés les coéquipiers de Parker, face à cette énergie de leurs adversaires. Ces derniers ont eu le mérite de renverser totalement la tendance qui se dégageait dans le deuxième quart temps, avec un retard de 18 points. Moins en réussite, comme l'attestent les huit petits points inscrits par le meneur de jeu français après la mi-temps, les Spurs ont alors sombré.

Improbable dénouement

De son côté, le meilleur marqueur de la saison  régulière, Kevin Durant n'a pas vraiment tergiversé. L'ailier d'Oklahoma a terminé avec 34 points et 14 rebonds, tandis que son collègue Russell Westbrook a ajouté 25 points. Les 29 points et 12 passes décisives de TP n'ont donc pas été suffisants, pas plus que les 25 points et 14 rebonds de Tim Duncan ou encore les 23 points (dont six paniers à trois points) de Stephen Jackson... Les Spurs ne disputeront donc pas une cinquième finale en quatorze ans après des titres de champion décrochés en 1999, 2003, 2005 et 2007. Il faut dire aussi que cette finale de Conférence Ouest a connu un improbable scénario. Après avoir été menés deux victoires à rien Oklahoma est parvenu à enchaîner quatre victoires d'affilée, le tout en une semaine face à une franchise qui restait sur vingt succès consécutifs. Mais après plus de 50 jours d'invincibilité, les Spurs et qui n'avaient jamais perdu plus de deux fois de suite en 76 matches cette saison, ont sombré.

Fisher vise un sixième titre

Les jeunes vedettes d'OKC que sont Durant, Westbrook et James Harden ont fait vaciller la mécanique texane. Eux qui avait atteint la finale de Conférence Ouest la saison passée, ont ainsi pu balayé leur déconvenue face au futur champion Dallas. Outre ses trois hommes clés, l'équipe du Thunder a pu aussi s'appuyer notamment sur l'efficacité de l'arrière suisse Thabo Sefolosha, de l'intérieur Kendrick Perkins, ou encore du meneur de jeu Derek Fisher, auteur de cinq points décisifs dans les cinq dernières minutes. L'un des rares joueurs de cette équipe avec une telle expérience, Fisher pourrait comme l'ont fait des joueurs mythiques comme Michael Jordan et Kareem Abdul-Jabbar, remporter une sixième bague de champion NBA. Il reste à savoir qui de Boston ou de Miami, ils affronteront en finale NBA.

Romain Bonte