Joakim Noah rage de vaincre maillot blanc Chicago Bulls 10 2010
Joakim Noah (Chicago Bulls) | Getty Image

Noah maintenu aux USA pour les soins

Publié le , modifié le

Rentré aux Etats-Unis après que le staff tricolore a détecté une ancienne blessure, Joakim Noah devra y demeurer pour se soigner. Il suivra "un plan de réhabilitation estimé de l'ordre de 8 à 10 jours", selon Patrick Beesley, directeur des équipes de France. L'un des deux osthéopates des Bleus gèrera cette période: "Une façon pour nous de garder la maîtrise de cette réhabilitation et de le faire revenir le plus vite possible avec tous ses moyens".

C'est encore un contre-temps. Mais l'équipe de France en a l'habitude. Alors que le dossier des assurances avait été mené à bien dans les temps impartis pour les joueurs de NBA, le groupe ne sera pas au complet pour son stage de Pau. Comme Kévin Séraphin, rentré à Washington pour y régler "un problème administratif important" mais "censé revenir soit samedi matin ou dimanche matin", selon Patrick Beesley, Joakim Noah a pris la direction de Chicago. Une ancienne blessure a en effet été détectée par le staff médical tricolore, le conduisant à divulguer les résultats au club de Chicago comme à l'agent du joueur. Et à "préconiser un plan de réhabilitation estimé de l'ordre de 8 à 10 jours", selon le directeur des équipes de France, insistant pour qu'il se passe en France. Mais malgré le lock-out décrété en NBA, il semble que le joueur des Bulls soit amené à suivre ce traitement aux Etats-Unis, "très certainement du côté de Los Angeles". Mais le staff tricolore a indiqué avoir "pris les affaires en mains pour gérer à distance de plan aux Etats-Unis", sous la direction de Fabrice Gauthier, l'un des deux osthéopates des Bleus. "Une façon pour nous de garder la maîtrise de cette réhabilitation et de le faire revenir le plus vite possible avec tous ses moyens", ajoute Beesley.

Le pivot français, devenu pilier des Bulls, ratera donc le stage à Pau, ainsi que les deux premiers matches de préparation contre le Canada les 26 et 27 juillet. Si cette absence ne sera pas encore trop préjudiciable au joueur comme au groupe, c'est une péripétie dont se serait bien passé le sélectionneur Vincent Collet. Il ne faudrait surtout pas que l'absence se prolonge plus longtemps.